Google ne vendra plus le Nexus One en ligne

Google ne vendra plus le Nexus One en ligne

Google admet à demi-mot l’échec de la vente en ligne exclusive de son Nexus One aux Etats-Unis, en annonçant que ce dernier sera dorénavant disponible en boutiques.

Publié le 17 mai 2010 - 12:46 par La rédaction

Alors que le système d’opération mobile maison Android continue de progresser de manière considérable de par le monde, les ventes du Nexus One de Google, véritable ambassadeur de ce même Android, accusent quelques difficultés à décoller. La faute selon Google, à sa commercialisation exclusivement en ligne.
 
Google Nexus One 
 
Vers plus de visibilité
« Alors que l’adoption de la plateforme Android a dépassé nos attentes, cela n’est pas le cas de la boutique en ligne (du Nexus One). Cela reste un canal de niche pour les utilisateurs confirmés, mais il est certain que de très nombreux clients souhaitent manipuler un téléphone avant de décider de son achat, et ils désirent également bénéficier d’un plus large éventail de services. » C’est en ces termes que Google justifie le semi-échec du Nexus One, vendu exclusivement sur sa boutique en ligne aux Etats-Unis, et qui se serait écoulé à 135 000 exemplaires entre janvier et mars. Google adoptera donc sur le marché américain la même stratégie que la firme a choisi d’adopter en Europe, à savoir une disponibilité dans les boutiques des différents opérateurs, avec de nombreux forfaits pour convenir au plus grand nombre. Il n’est évidemment pas question d’abandonner la distribution du Nexus One, mais plutôt de réorienter la stratégie marketing afin de lui faire bénéficier d’une plus grande visibilité (notamment pour le grand public) mais aussi de tarifs et offres plus variées. Progressivement, la boutique en ligne cessera pour sa part complètement la vente du
Nexus One.
 
Pour rappel, le Nexus One de Google arrive en France dans les prochains jours, chez SFR tout d’abord (tous les tarifs ici), mais les autres opérateurs devraient prochainement pouvoir proposer le terminal de Google à leurs abonnés.
Advertisements

Ailleurs sur le web