Photo et vidéo numérique : l'actu de la quinzaine

Photo et vidéo numérique : l’actu de la quinzaine

Revenons sur cette quinzaine d’actu du monde de la photo avec la sortie des appareils photo hybrides Sony Nex-3 et Nex-5, du nouvel Ixus 300HS chez Canon, de la version remaniée du magnifique Leica Smmilux-M 1:1,5/35mm ASPH, du nouveau record du monde de la plus grande photo panoramique, etc…

Publié le 23 mai 2010 - 10:51 par La rédaction

Côté photo, alors que Canon célébrait le 40 millionième reflex EOS produit, cette quinzaine aura été marquée par l’annonce des Sony Nex-3 et Nex-5, les premiers compacts à objectifs interchangeables Sony, qui embarqueront le capteur APS-C Exmor de 14 mégapixels du l’Alpha 450 et seront dotés de fonctions originales comme la prise de vue HDR ou encore l’enregistrement de photos panoramiques par balayage. Naturellement vidéo HD, 720p pour l’un et 1080p pour l’autre sont au programme. Pour en savoir plus sur les Nex-3 et Nex-5 :
Les diaboliques : Sony Nex-3 et Nex-5, capteur APS-C Exmor 14 mégapixels et vidéo HD.
Le Sony Nex-5 en images.
APN hybride Sony Nex-3 et Nex-5 : les tarifs, les kits, les objectifs, les accessoires.


Très fins, les compacts Sony Nex-3 et Nex-5 s’annoncent déjà comme des best-sellers.

Pris dans son élan, Sony annonce d’ailleurs mettre au point pour la fin de l’année, un caméscope full HD équipé de la nouvelle monture Sony-E, embarquant le même capteur APS-C Exmor de 14 mégapixels et basé sur le concept des NEx-3 et Nex-5.


Le caméscope numérique Full HD à venir chez Sony, basé sur le concept des Nex.

Le jour de l’annonce des Sony Nex-3 et Nex-5, Canon annonçait un compact de la gamme Ixus, le premier Ixus à offrir des réglages manuels (PSAM). L’ixus 300HS (pour « high-speed ») sera également le premier appareil Canon à utiliser l’imageur rétroéclairé de 10 mégapixels de type Exmor.


Le Canon Ixus 300HS est tarifé bien trop cher (349 euros) par rapport à ses attributs.

Adobe, de son côté, vient de sortir la version Release Candidate d’Adobe Camera Raw 6.1 qui intègre les corrections des défauts optiques comme nous le verrons à terme dans Lightroom 3 et comme nous le connaissons déjà sur le dernier Photoshop CS5. Cette RC apporte également le support de nouveaux appareils dont le reflex Canon EOS 550D.


Le module de correction des défauts optiques que nous avons vu apparaître dans Photoshop CS5.

Casio annonça cette semaine un petit compact très simple, l’Exilim EX-Z350, qui se distingue par sa position grand-angle qui démarre à 27mm.


Le Casio EX-Z350, un premier prix en grand-angle.

Panasonic marque le printemps qui semble enfin pointer le bout de son nez et sort une série limitée de son compact micro quatre tiers Lumix GF1 décliné en rose. Le GF1 Sakura sera commercialisé 849 euros TTC avec l’objectif pancake 20mm F/1,7, la configuration du GF1 que nous avions testé et que nous recommandons chaudement.


Voici le Panasonic GF1, dans sa livrée « Sakura », du nom de ce cerisier d’ornement traditionnel japonais.

Cette quinzaine aura vu aussi de l’actualité côté optiques avec la disponibilité à venir du téléobjectif Sigma 120-400mm F4,5-5,6 APO DG OS HSM pour les montures Sony et Pentax, à monter sur des reflex stabilisés en interne tout en conservant le fonctionnement du système de stabilisation d’image Sigma OS pour une visée plus confortable….


On connaît le niveau de qualité des objectifs Sigma estampillés « APO ».

… et pendant ce temps, à Solms… Leica annonçait la nouvelle génération du Summilix-M 1:1,4/35mm ASPH, une bien jolie pièce d’optique à 3750 euros TTC. Ce nouveau Summilux 35mm bénéficiera d’un élément flottant améliorant le qualité de reproduction à courte distance et un nouveau calcul optique optimisé pour les nouveaux Leica-M numériques comme le Leica M9.


Optique de rêve ? Certainement…. Objectif photo ou objet de luxe ? Peut-on se demander.

Record battu ! Alors que les projets Desden 26 gigapixels et Paris 26 gigapixels se tiraient la bourre, c’est Dubai en 45 gigapixels qui place la barre encore un peu plus haute avec la réalisation de cette photo panoramique géante de la capitale de l’Emirat de 45 milliards de pixels. Chauvinisme ou pas… nous préférons toujours le projet Paris 26 gigapixels à l’attrait esthétique et artistique bien plus évident que les deux autres projets plus techniques.

Enfin, n’oubliez pas la mission que vous a confiée le SPIPOLL : devenir paparazzi d’insectes pollinisateurs. Consacrez 20mn de votre temps à planquer derrière un massif de fleurs et photographiez toutes les espèces d’insectes viennent viennent butiner pour faire votre rapport en images au SPIPOLL. Cette étude scientifique participative vise à mieux connaître les insectes pollinisateurs si importants et expliquer pourquoi ils deviennent de plus en plus rares.

Advertisements

Ailleurs sur le web