Test Super Street Fighter IV, le plein de super ?

Test Super Street Fighter IV, le plein de super ?

L’indémodable Street Fighter effectue un second passage sur nos consoles next-gen, et après Street Fighter IV, voilà donc Super Street Fighter IV. Nouveaux personnages, nouvelle interface, nouveaux décors…nouvelle référence ?

Publié le 25 mai 2010 - 16:50 par La rédaction

Street Fighter, l’opus HD bis

La saga Street Fighter (qui a notamment fait la gloire des consoles 16 bits avec un second opus désormais mythique) a déjà effectué un retour fracassant il y a quelques mois, avec la sortie de Street Fighter IV. Capcom avait su alors brillamment se mettre en danger en remodelant quelque peu sa saga, notamment d’un point de vue graphique, avec une esthétique 2D/3D déroutante de prime abord, mais magistrale, et surtout une jouabilité de type 2D toujours aussi précise. Accessible en un tour de main, le soft permet également aux plus férus d’aiguiser leur sens du combat, avec de nombreux coups à maitriser, ainsi qu’une gestion des contres, sans oublier bien sûr les Ultra Combos, à déclencher au moment opportun pour achever son adversaire en beauté ou bien retourner à son avantage une rencontre qui semblait perdue d’avance. Street Fighter IV avait su rassembler les fans de la saga, ainsi que les néophytes, et Capcom ne tarda pas à annoncer un nouvel opus : Super Street Fighter IV.
 
 
 
Pour quelques combattants de plus…
Soyons clairs, Super Street Fighter IV n’est pas un nouvel opus, et les joueurs les plus anciens feront sans doute le lien avec Super Street Fighter 2, qui apportait de nouveaux personnages par rapport à son prédécesseur. Et bien la donne est sensiblement la même ici. En effet, ce Super Street Fighter IV nous propose les mêmes combattants que dans l’opus précédent, avec toutefois l’ajout de dix personnages plus ou moins nouveaux, certains comme Dee Jay, Dudley, Ibuki ou T-Hawk étant déjà apparus dans des épisodes précédents, tandis que Guy et Cody étaient présents dans Final Fight. Super Street Fighter IV ajoute donc dix nouveaux personnages (dont deux totalement inédits) à son catalogue de combattants, qui sont d’ailleurs maintenant disponibles dès le départ, sans avoir besoin d’effectuer telle ou telle tâche pour les déverrouiller. Sympa.
 
 
 
L’autre grosse nouveauté de cet opus réside dans l’ajout d’une seconde Ultra Combo, qui permet ainsi de varier les Finish Moves. En plus d’apprécier un nouveau coup spécial plutôt classe et le déluge d’effets spéciaux qui l’accompagnent, cet ajout apporte également une certaine dose tactique aux combats, tant le choix de son Ultra Combo en début de partie peut être déterminant pour la victoire finale.
 
Outre ces modifications immédiatement repérables, Capcom a également eu la judicieuse idée de rééquilibrer un peu le jeu dans son ensemble, via quelques sensibles retouches ça et là. Ici un coup qui a perdu de sa puissance, là un enchaînement plus simple à exécuter… Autant de modifications techniques qui ne se ressentent pas de prime abord, mais qui permettent de pallier efficacement la relative faiblesse de certains personnages. L’interface générale a pour sa part subi un sérieux lifting, avec une refonte totale des différents menus, nettement moins austères qu’auparavant. Petit détail sympathique, les habitués seront sans doute ravis de retrouver les stages bonus dans le mode Arcade.
 
 
Côté multi, le soft permet toujours de se frotter à un ami sur la même console (dommage de ne pas avoir inclus de mode Tournoi à proprement parler…), mais c’est encore en réseau que le jeu révèle tout son potentiel, avec des adversaires à la pelle issus du monde entier, et un système de classement (un peu rudimentaire toutefois) qui permet de jauger de son niveau face au reste du monde. A noter toutefois que la qualité du signal réseau devra être au top, sous peine de voir son personnage réagir quelques instants après la manipulation effectuée sur son pad, ce qui s’avère rapidement aussi frustrant que handicapant.
 
 
 
Verdict
Bref, même si certains ont rapidement crié au scandale à la suite de l’annonce de cette « refonte » de Street Fighter IV, après quelques minutes seulement, le constat est sans appel. Les combats s’enchaînent, et l’on prend encore un plaisir indescriptible à contrôler tel ou tel nouveau personnage, ou encore maîtriser les nouvelles techniques d’un personnage pourtant déjà bien étrenné sur l’opus précédent. L’interface plus conviviale joue également en la faveur de ce Super Street Fighter IV, et même si ce dernier ne constitue au final qu’un Street Fighter IV « Plus », il s’impose comme une référence incontestable dans le domaine du jeu de combat sur consoles. Fight !
 
Dossier réalisé à partir d’une version éditeur Playstation 3
Advertisements

Ailleurs sur le web