Capteur GPS pour reflex Nikon : Gisteq PhotoTrackr Plus

Capteur GPS pour reflex Nikon : Gisteq PhotoTrackr Plus

Gisteq sort un récepteur GPS pour géotaguer les photos des reflex Nikon, concurrent au récepteur maison, le GP-1.

Publié le 31 mai 2010 - 10:52 par La rédaction

Si un récepteur GPS est déjà proposé par Nikon, pourquoi vouloir s’en procurer un chez un fabricant tiers ? Et bien la raison principale tient à une faiblesse du GP-1 Nikon : il utilise à la fois le connecteur 10 broches du reflex, mais également la griffe porte-accessoire ce qui interdit donc l’utilisation d’un flash en même temps que l’acquisition des données GPS. On comprend bien que placer l’antenne GPS sur le haut du boîtier doit être important pour la bonne réception du signal, mais c’est un handicap d’occuper ainsi l’emplacement du flash. Plus compact que le Nikon, si sa sensibilité est équivalente, il offrirait un avantage certain, mais voilà, le GPS Gisteq se compose de deux outils : l’adaptateur GPS que l’on monte sur le reflex Nikon et le récepteur, une antenne en forme de galet que l’on doit trainer avec soi. Peu pratique, vous en conviendrez. De plus, les deux outils communiquent en Bluetooth.

Publicité

L’antenne GPS et le récepteur-adaptateur communiquent par Blu-Tooth.

Prix du GPS Gisteq Phototrackr Plus
Commercialisé à 179$, soit environ 140 euros sans TVA ni frais de port, il représente une sérieuse économie sur le GPS Nikon que l’on trouve dans le commerce entre 215 et 250 euros TTC.

Consommation
Dans son argumentaire, Gisteq met également en avant la plus faible consommation de son récepteur GPS qui consomme 40 mV contre 180mV pour le GP-1. Manifestement, le GP-1 est basé sur une ancienne génération de puces GPS quand le Phototrackr est construit autour d’une puce dernière génération. Une mise à jour du récepteur Nikon serait peut-être la bienvenue. Pour avoir testé le Panasonic TZ10 et le Sony HX5 sur www.zone-numerique.com , on a bien pu mesurer l’incidence de l’utilisation du GPS dans la longévité de la charge. L’impact du geotagging des photos sur un APN est loin d’être anodin. Ici, le récepteur utilise toutefois sa propre batterie lithium.


Sur cette illustration, Gisteq a omis de montrer l’antenne GPS séparée… pas très pratique sur le terrain ! Mais cela permet de libérer la griffe porte accessoire pour y connecter un flash.

Reflex Nikon compatibles avec le GPS Phototrackr Plus

Voici la liste des reflex Nikon compatibles avec le GPS Gisteq :
– D200
– D300
– D300s
– D700
– D2X
– D2Xs
– D2Hs
– D3
– D3X
Etant basé sur un boîtier Nikon, le Fujifilm
S5Pro peut également utiliser le récepteur PhotoTrackr Plus.

Principales caractéristiques du récepteur GPS Gisteq Phototracker Plus


– Les données GPS s’inscrivent dans les données Exif de vos photos lors de la prise de vue. Le processus est transparent pour le photographe.
– Aucun besoin de logiciel additionnel
– Plug & Play

– La mémoire interne retient votre dernière position pour taguer les photos avec cet endroit si vous ne captez plus de signal GPS. (quand on passe à l’intérieur d’un bâtiment, dans une forêt très dense, etc…)
–  Consommation : 40 mV
– Compatible avec le format RAW
– Batterie rechargeable Lithium.


    Ailleurs sur le web


    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *