Test FIFA Coupe du Monde 2010, le jeu officiel par Electronic Arts

Test FIFA Coupe du Monde 2010, le jeu officiel par Electronic Arts

Alors que la compétition sportive la plus attendue de l’année débute ce soir, Electronic Arts propose depuis quelques semaines déjà la déclinaison vidéoludique officielle de cette Coupe du Monde de la FIFA 2010. Un jeu digne du titre mondial ?

Publié le 11 juin 2010 - 12:30 par La rédaction

Longtemps restée dans l’ombre du mastodonte PES, la saga FIFA a peu à peu regagné ses lettres de noblesse depuis 2008, là où PES a justement déçu de très nombreux fans depuis déjà quelques épisodes.Depuis une dizaine d’années maintenant, chaque compétition internationale est l’occasion pour Electronic Arts de nous proposer un petit opus intermédiaire, et cette Coupe du Monde en Afrique du Sud ne fait pas exception à la règle. Après un FIFA 10 très réussi, et en attendant FIFA 11 en fin d’année, EA Sports nous propose de nous remettre en jambes avec le jeu officiel de la Coupe du Monde 2010. Le titre déborde littéralement de licences officielles et de petits détails visant à nous immerger complètement dans la folie footballistique suscitée par l’évènement. Mais cela suffit-il à justifier les 70 euros demandés en caisse ?
 
 
 
La licence exploitée à fond
Cet opus arbore donc tous les logos, stades, musique, mascottes, joueurs, équipes, maillots et autres détails officiels qui le différencient immédiatement d’un FIFA de type classique. Un soin tout particulier a été apporté à l’ambiance générale qui se dégage du titre, et outre la musique officielle de la compétition, on retrouve également la mascotte dédiée (le Footix sud-africain finalement) qui se charge de nous raconter à chaque chargement diverses anecdotes relatives aux compétitions passées ou concernant une nation en particulier. Une fois un match rapide lancé, l’atmosphère est posée par une petite vidéo d’avant match permettant de découvrir le stade (tous sont magnifiquement modélisés d’ailleurs), l’entrée des joueurs ou la ferveur des supporters, même les différents entraîneurs ont été modélisés et s’agitent au bord de la pelouse…bref, tout pour se plonger dans l’ambiance avant même le coup de sifflet de début de match.
 
 
 
Une fois la partie lancée, on retrouve immédiatement le feeling instauré par FIFA 10, mais également quelques petites subtilités qui seront sans doute présentes dans FIFA 11. Ainsi, le jeu a gagné en dynamisme, les accélérations sont plus franches, les crochets plus efficaces, les frappes plus puissantes… Un excellent point. Les réactions des joueurs (notamment des gardiens) sont également plus crédibles et toutes ces modifications, couplées à la fluidité de l’ensemble, font que l’on a presque parfois l’impression d’assister à un vrai match, d’autant plus que les joueurs ont encore un peu gagné en détails, ce qui ne peut que nous ravir. Le gameplay est très accessible de prime abord, mais recèle de subtilités techniques qui demanderont un peu d’entraînement et beaucoup de talent pour être utilisées correctement en cours de match. A noter qu’Electronic Arts propose pour la première fois un gameplay à deux boutons (l’un pour la passe, l’autre pour le tir), dans lequel le CPU se charge de doser les tirs et les passes en fonction de l’action sur le terrain. Un excellent moyen donc pour les non-initiés de s’adonner aux joies du football virtuel, et même les jeunes enfants pourront ainsi partager un match virtuel avec leur papa footeux par exemple, dans la même équipe ou l’un contre l’autre. Excellent.
 
 
 
Un contenu forcément restreint
Ce FIFA Coupe du Monde 2010 s’avère donc particulièrement réussi d’un point de vue esthétique, avec une ambiance bien présente et des graphismes « de toute beauté » comme on aime à le préciser. Une forme irréprochable donc, qui compense un fond un peu moins complet, étant donné que le soft ne propose, Coupe du Monde oblige, que les sélections nationales. Aucun club donc, mais pas loin de 200 équipes à (re)découvrir. Là encore, EA joue la surenchère avec la possibilité de parcourir le globe à l’aide du stick droit pour rechercher le pays voulu (un menu traditionnel est néanmoins accessible également), tandis qu’une pression sur Triangle permettra d’écouter l’hymne national du pays en question. On notera toutefois la présence de quelques stades phares de la scène footballistique mondiale, mais l’essentiel du contenu de ce FIFA Coupe du Monde 2010 reste exclusivement axé sur l’évènement du même nom.
 
Côté modes de jeu, on peut évidemment faire sa route vers la phase finale de la Coupe du Monde en passant par les éliminatoires, ou bien débuter directement la compétition en phase finale. Les différents menus sont très travaillés et l’interface générale est très agréable à regarder, comme à parcourir. Outre le fait de lancer un match rapide ou une Coupe du Monde, on peut également évoluer dans les modes Deviens Capitaine (déjà vu dans les opus précédents) ainsi que participer à divers Scénarios, pour rejouer l’Histoire. En ligne, on peut également affronter un joueur en match simple, ou évoluer en mode Coupe du Monde. A noter que le jeu établit un classement des meilleures nations s’affrontant sur le jeu, celui-ci étant basé sur les résultats en ligne des joueurs du monde entier. Bref, ce FIFA Coupe du Monde offre une ambiance juste impeccable, et retranscrit on ne peut mieux l’état d’esprit de la compétition, que ce soit en ligne comme en solo.
 
 
 
Verdict
Même s’il ne s’agit que d’un épisode de transition entre FIFA 10 et le futur FIFA 11, ce FIFA Coupe du Monde 2010 est une incontestable réussite, sur le plan visuel comme au niveau du gameplay. Plus nerveux, plus dynamique, plus précis et plus efficace, ce dernier permet de réaliser quelques actions magistrales et offre d’excellents moments de jeu, notamment à plusieurs. Techniquement, malgré quelques petites faiblesses ça et là, le jeu est d’une beauté exceptionnelle et on en prend littéralement plein les yeux. Reste à savoir s’il est judicieux de craquer pour cet opus « entre deux » vendu plein pot, ou s’il vaut mieux attendre sagement FIFA 11, qui devrait bénéficier lui aussi d’améliorations notables par rapport à ce Coupe du Monde 2010, et disposer d’un contenu autrement plus étoffé, et cela dès octobre.

Advertisements

Ailleurs sur le web