Un Nikon Coolpix parcourt 1800 km dans l'Océan

Un Nikon Coolpix parcourt 1800 km dans l’Océan

Du large du Honduras jusqu’à une marina de Key West, voici le fabuleux voyage de 6 mois d’un Nikon Coolpix dans son caisson étanche et comment le garde-côte qui retrouva l’appareil put retrouver ses propriétaires grâce au web.

Publié le 17 juin 2010 - 10:55 par La rédaction

Retrouvé à Key West
C’est le 16 mai dernier dans la Caraïbe, sur un quai d’une marina de Key West que Paul Schultz aperçut dans l’eau ce qui lui semblait être un déchet comme le rapporte l’agence Associated Press. A sa grande surprise, à y regarder de plus prêt, ce qu’il repêcha s’avéra être un appareil Nikon, rouge vif. L’appareil était protégé par un caisson étanche. L’appareil semblait, lui, en excellent état. M. Schultz, enquêteur pour les gardes-côte de son état, mettait alors à profit ses compétences de détective pour se lancer à la recherche de son propriétaire.


Le propriétaire du Nikon en plongée juste avant d’égarer l’appareil.


Les photos du Coolpix, seule matière pour l’enquête
Il commença par examiner les photos contenues par l’appareil et toujours lisibles malgré le séjour en mer qui avait dû durer longtemps, à en juger par les algues qui avaient poussé sur le caisson étanche, environ 6 mois apparemment. Il y vit deux personnes s’apprêtant à effectuer une plongée sous-marine et quelques-uns de leurs proches. Mais à part cela, rien ne pouvait l’orienter vers une piste pour retrouver à qui appartenait cet appareil.
La communauté des plongeurs sous-marins
Il s’est alors tourné vers scubaboard.com, un site de plongée sous-marine espérant qu’un internaute, plongeur lui aussi, puisse identifier les personnes sur les photos.  Et au bout de quelques jours, après avoir été largement diffusées parmi la communauté en ligne de plongeurs sous-marins, les photos trouvaient une piste sur l’île d’Aruba, à quelque 1800 km de Key West. D’ailleurs, une des photos laissait apparaître la queue d’un avion dont
on voyait l’immatriculation, une immatriculation d’Aruba, cette île néerlandaise au large du Honduras. De même, un bâtiment avec un toit bleu put être
retrouvé via Google Earth.


Paul Schultz, le garde-côte qui retrouva le compact Nikon. Certainement un Coolpix L18.

Aidé par les courants marins
Un professeur de physique océanographique de l’Université de Miami, interrogé par Associated Press, qui relate l’histoire, sur la possibilité, pour cet appareil photo, d’avoir fait un tel voyage de 1800 km en 6 mois, répondait par l’affirmative : la flottabilité du caisson étanche en conjonction avec divers courants océaniques pouvait avoir convoyé le petit Coolpix jusqu’à Key West.

le dénouement
Ayant réduit le champ de ses investigations, Paul Schultz parvint rapidement à remonter jusqu’aux propriétaires du Nikon : il mit en ligne des photos issues de l’appareil sur le site aruba.com et cruisecritic.com et fut rapidement contacté par une résidente de l’île d’Ariba qui disait avoir reconnu une camarade de classe de son fils sur une des photos. C’est ainsi que Dick Bruin retrouva son Nikon. Il sert dans la marine hollandaise sur l’île d’Aruba depuis 3 ans.

Finalement, il semble que ce soit une tortue de mer qui, s’étant coincé l’appareil sur une nageoire, a participé au grand voyage de ce Nikon Coolpix. La vidéo « réalisée » par cette tortue de mer est à retrouver ici.

Advertisements

Ailleurs sur le web