Nikon Coolpix S3000, nouveau best-seller - Entretien avec Nicolas Gillet de Nikon France

Nikon Coolpix S3000, nouveau best-seller – Entretien avec Nicolas Gillet de Nikon France

GPS ? Non. Vidéo HD ? Non. Zoom 10x ? Non plus. Il est simple, mais offre l’essentiel, avec son design réussi, ses coloris tendance et un prix très attractif, le Nikon Coolpix S3000 est devenu numéro un sur le marché des compacts en deux mois de temps à peine. Revenons sur cette success-story naissante avec un entretien Nicolas Gillet, chef de produit Coolpix chez Nikon France.

Publié le 30 juin 2010 - 16:36 par La rédaction

Coolpix S3000, nouveau best-seller ?
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Lancé en début d’année, le Coolpix S3000 reprend le flambeau du Coolpix S220 qui avait été un best-seller en 2009. Qu’en est-il pour le S3000 ?
Nicolas Gillet / Nikon : « Le Coolpix S3000 n’a mis que deux mois pour prendre la première place sur le segment des compacts et est, en mai 2010, le compact le plus vendu en France. Le mois de juin n’est pas terminé, mais est à priori très bon.« 


Le Nikon Coolpix S3000, nouveau leader des ventes de compacts numériques.


Les APN dont on parle et les APN qu’on achète…

Raphaël Lessinger / Zone Numérique : A l’heure où les appareils qui font l’actualité embarquent la vidéo Full HD ou des capteurs GPS, que nous enseigne le succès du Coolpix S3000 ?
Nicolas Gillet / Nikon : « En effet, certains appareils ont des GPS, de la vidéo HD ou de très grands écrans, mais ils sont bien plus chers et on est sur un segment différent. Le Coolpix S3000 est un appareil pour tout le monde, il est grand public, on pourrait dire que c’est un produit de consommation. Le S3000 est prêt à satisfaire un très large public et on a dans notre gamme d’autres modèles technologiquement plus évolués. Mais le S3000 possède des caractéristiques intéressantes comme son zoom grand-angle qui démarre à 27mm. Il est pourtant vendu à peine plus de 100 euros. »

Baisse de prix sur le Coolpix S3000
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Il était lancé à 149 euros TTC, son prix a-t-il changé ?
Nicolas Gillet / Nikon : « En effet, au mois de juin, le S3000 est passé à 129 euros. »


C’est un S3000 bleu que nous avons reçu pour le test à paraître sur Zone Numérique.

Gagne-t-on sa vie avec un compact « basique » ?
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Cela fait un peu plus de 100 euros hors TVA, si on enlève la marge du distributeur, il reste à peine 60 à 70 euros pour Nikon. Comment arrive-t-on à gagner sa vie avec un appareil à ce prix-là ?
Nicolas Gillet / Nikon : « Certes, la marge est faible sur ce segment, mais si le Coolpix S3000 suit les traces de son ainé qu’il remplace et qui s’est vendu à 220 000 exemplaires en 2009, alors la faible marge dégagée par appareil multipliée par un nombre très important d’exemplaires vendus génère finalement une marge non négligeable. C’est un marché de volume. »

Pourquoi pas de vidéo HD sur le S3000 ?
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Lors de son annonce que nous avions relayée, nous disions en effet qu’il était finalement assez complet et qu’il ne lui manquait plus que la vidéo HD… qui est l’apanage de son grand frère le Coolpix S4000. Mis à part préserver un effet de gamme, quelles sont les limitations réelles logicielles ou matérielles pour mettre l’enregistrement vidéo HD sur le Coolpix S3000 ?
Nicolas Gillet / Nikon : « C’est un choix de développement. Je n’ai pas les détails du coût de la mise en place de la vidéo HD sur un appareil, mais cela contribue forcément à la rentabilité de l’appareil et permet de le proposer à un prix vraiment attractif. Et est-ce que la vidéo HD est vraiment un élément-clé quand on vend un appareil joli et mignon. Est-elle absolument nécessaire dans l’usage quotidien de l’appareil ? Ce sont des questions auxquelles les gens répondent en achetant ou non le produit. En l’occurrence, sur le S3000, ça ne semble pas être un frein majeur. »


A la Fnac, ce n’est pas le modèle noir qui se vend le plus, mais le S3000 couleur magenta gourmand !

L’acquéreur de compact numérique fait avant tout attention au prix et au design
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Quels sont les critères auxquels les acheteurs attachent de l’importance lors de l’achat d’un compact numérique ?
Nicolas Gillet / Nikon : « Cela dépend fortement des consommateurs. Le premier critère est le prix, puis le design du produit pour une grande partie de la clientèle, ce qui explique le succès du S3000. Ensuite, d’un point de vue technologique, ce qui va séduire les gens et surtout ceux qui souhaitent renouveler leur appareil, c’est la rapidité du produit. C’est pourquoi les S6000 et S8000 ont une conception au développement qui leur permet d’être prêts à déclencher instantanément dès que l’écran est allumé. L’écran s’allume en 0,8 seconde et même si le zoom ou les menus ne sont pas encore disponibles, l’appareil est prêt à photographier pour permettre aux gens de ne jamais rater une photo parce que l’appareil est trop long à se mettre en marche. C’est une réponse que nous avons apportée aux utilisateurs qui avaient beaucoup de problèmes pour les photos qui demandaient de la rapidité comme une photo d’enfants par exemple. Un autre critère important est la qualité des écrans. Leur taille commence à saturer puisque nous sommes sur des compacts qui doivent donc rester compact. Il ne servirait à rien de mettre un écran d’ipad sur un compact : ce ne serait plus un compact. Mais la finesse d’écran est importante. Le S8000 reçoit par exemple un écran 3″ VGA.« 


Nicolas Gillet, « Monsieur Coolpix » chez Nikon France.

Coolpix S3000, un appareil à croquer, succès des couleurs
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Lors de la sortie du S3000, nous avions titré « Nikon Coolpix S3000, un APN à croquer ». Son design vraiment sympa est décliné dans 7 coloris. Quel accueil a reçu ce grand nombre de déclinaisons du compact ?
Nicolas Gillet / Nikon : « L’impact des distributeurs sur le succès des couleurs est important. Quand ils les suivent toutes ou qu’ils mettent en place nos « box-palets », on s’aperçoit que les sorties caisse sont assez équilibrées entre les couleurs. Ces couleurs sont mises au point de manière assez fine par nos designers. Le challenge est important, car elles doivent plaire au monde entier : elle ne sont pas choisies uniquement pour l’Europe. Le succès est là puisque toutes les couleurs se vendent. Le noir reste la première couleur, mais les ventes sont équilibrées. Et encore, à la Fnac, le modèle magenta est la première vente en S3000 !« 


Le Nikon Coolpix S4000, repositionné à 159 euros TTC, il offre l’enregistrement vidéo et un grand écran 3″/460 000 pixels avec un pilotage semi-tactile qui a su conserver quelques boutons traditionnels.

Ecran tactile, avantage ou frein pour un appareil ?
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Son grand frère, le S4000, gagne la vidéo HD mais également l’écran tactile qui n’est pas toujours plébiscité par les utilisateurs. Quel accueil lui a été réservé ?
Nicolas Gillet / Nikon : « Il est vrai que, parfois, la technologie tactile peut faire peur. C’est pourquoi sur le S4000, nous avons un mélange de tactile et de boutons traditionnels. Par exemple, on peut toujours activer le mode lecture et le mode prise de vue avec un bouton, tout comme le zoom, à l’inverse du S70 dont l’interface était entièrement tactile, y compris la commande de l’objectif. Le public des appareils plus basiques est certainement moins réceptif au tactile. On ne sait pas quelle est la proportion de gens qui achètent le S4000 parce qu’il est tactile, parce que son écran mesure 3″ pour 460 000 pixels ou parce qu’il offre la vidéo HD. »

Baisse du prix du Coolpix S4000
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Le S4000 était annoncé à 179 euros. A-t-il été également repositionné ?
Nicolas Gillet / Nikon : En effet, son prix est passé à 159 euros TTC.

Le prix de vente moyen d’un compact numérique en France est de 162 à 165 euros
Raphaël Lessinger / Zone Numérique : Quel est le prix de vente moyen d’un compact numérique en France ?
Nicolas Gillet / Nikon : « Il est d’environ 162-165 euros. Fin 2009, le prix moyen des compacts était de 162 euros et en 2010, sur un marché qui reste en croissance, tant en volume (+4%) qu’en valeur (+3%), c’est une surprise d’ailleurs, le prix moyen a dû monter aux alentours de 165 euros. « 

Retrouvez bientôt le test du Coolpix S3000 sur Zone Numérique.

Advertisements

Ailleurs sur le web