Les appels mobiles depuis l'étranger facturés moins chers en Europe

Les appels mobiles depuis l’étranger facturés moins chers en Europe

L’Union européenne s’est engagée depuis 2005 à imposer des
plafonds pour les tarifs des appels mobiles en itinérance, plafonds censés diminuer
chaque année. L’exemple 2010.

Publié le 1 juillet 2010 - 10:51 par La rédaction





Les prix plafond des appels mobiles en itinérance
continuent à baisser

Depuis 2005, le parlement européen a enclenché un processus d’harmonisation des
prix des appels mobiles en Europe grâce à l’Eurotarif et travaille pour baisser
la facturation de ces appels passés en itinérance. Concrètement, l’Eurotarif
impose aux opérateurs européens de respecter un plafond tarifaire pour les
appels passés depuis l’étranger et donc en itinérance.
Ainsi, depuis juin 2005, les plafonds Eurotarif ont diminué chaque année
passant par exemple de 0,59 Euros la minute pour un appel émis et 0,29 Euros la minute pour
un appel reçu en 2007 à respectivement 0,51 et 0,23 Euros en 2009 pour atteindre à partir du
1er juillet 2010 0,39 et respectivement 0,15 Euros la minute. La Commission
européenne indique que depuis 2005, les couts des appels mobiles depuis l’étranger
auraient baissé de plus de 70%. L’Europe a du bon.

Des plafonds et des alertes pour les connexions à l’internet mobile à l’étranger
En ce qui concerne les offres data, les opérateurs auront l’obligation d’appliquer
à leurs abonnés un plafond de 50 Euros mensuels et d’émettre une alerte lorsque
le seuil de 80% du plafond aura été franchi. Sans confirmation de l’abonné, l’opérateur
devra alors couper la connexion internet de ce dernier dans le but de prévenir une éventuelle surfacturation.

Qu’est-ce que le roaming?
Pour rappel, le roaming ou l’itinérance est la pratique permettant aux
utilisateurs de téléphones mobiles de rester toujours sous couverture réseau
lorsqu’ils quittent leur pays de résidence. Grâce à des accords
inter-opérateurs, au passage de la frontière, le mobile de l’utilisateur se
connecte automatiquement au réseau de l’un des opérateurs locaux. Dans cette
configuration, les appels émis ou reçus sont toujours facturés par l’opérateur
d’origine, mais passent par le réseau « emprunté » et ils sont plus
onéreux.

Publicité

Ailleurs sur le web