Frédéric Mitterand, la Photographie, le projet 441 et Arles 2010

Frédéric Mitterand, la Photographie, le projet 441 et Arles 2010

Dmanche 4 juillet 2010, lors de l’ouverture des Rencontres d’Arles 2010, le temps fort de la photo en France, le ministre de la Culture annonce la création du portail de la photographie, une série de mesures en faveur de la Photographie et son soutient au projet de loi 441 étudié au Sénat qui vise à encadrer l’usage du D.R. (droits réservés) pour la paternité des photos publiées. Voici le communiqué officiel.

Publié le 6 juillet 2010 - 9:33 par La rédaction






« Le 4 juillet, à l’occasion de l’ouverture des 41e Rencontres
d’Arles Photographie, Frédéric Mitterrand a présenté les travaux de la mission
de la photographie et le rapport de la commission de réflexion lancée le 25
mars dernier pour définir une nouvelle politique en faveur de la photographie.

Deux mois de réflexion
Près de 80 professionnels
représentant un très large éventail de métiers dans le secteur public et privé
ont débattu durant deux mois de façon prospective et concrète. La réflexion a
été menée au sein de 4 groupes de travail consacrés respectivement à la
préservation des ouvres, à leur diffusion, aux dispositifs de formation et de
recherche, enfin aux nouveaux modes de production, de diffusion et d’échange
dans un contexte de bouleversement technique. La commission a établi un rapport
remis au Ministre le 18 juin dernier.

Quatre grands objectifs
A l’occasion de l’ouverture des 41e
Rencontres d’Arles Photographie, Frédéric Mitterrand a présenté les travaux de
la mission de la photographie et le rapport de la commission de réflexion lancée
le 25 mars dernier pour définir une nouvelle politique en faveur de la
photographie.

Les travaux de la mission de la photographie et de la
commission de réflexion qu’elle a mise en place ont ainsi permis d’identifier
quatre grands objectifs et de proposer les mesures pour les réaliser :

1/La sauvegarde des fonds photographiques en :

– organisant le repérage des fonds ;

– améliorant les conditions de conservation des fonds, tant
à l’égard des supports anciens que pour les fichiers numériques ;

– veillant à la réalisation de leurs inventaires ;

– mettant en place un cadre plus efficace et mieux adapté à
l’accueil de nouvelles donations ;

– organisant de nouvelles possibilités de dépôts ;

– numérisant largement les fonds.

2/La valorisation de la photographie par :

– la création d’un portail de la photographie destiné aux
usages professionnels et au grand public ;

– un meilleur repérage et une identification des lieux
d’exposition ;

– l’organisation plus régulière d’expositions publiques de
référence, tant historiques que présentant des &<89;uvres d’auteurs en activité ;

– une meilleure circulation des expositions en France et à
l’étranger.

 

3/L’adaptation ou le renforcement des politiques de soutien
en :

– clarifiant les interventions de l’État en faveur de la
création, de la diffusion, de l’édition et de la recherche;

– renforçant les moyens du soutien à la production et à la
création ;

– les adaptant au nouvel environnement induit par les
supports numériques récents et leurs incidences tant en matière de diffusion
que de nouveaux usages et de création.

 

4/L’amélioration des volets éducatifs, de formation et de
recherche en :

– consolidant nos liens avec l’Éducation Nationale et en
soutenant les initiatives d’éducation à l’image ;

– renforçant l’enseignement et la formation à la
photographie, initiale comme continue, ainsi que celles liées à la conservation
et à la restauration du patrimoine photographique, et en suscitant une
meilleure coordination, voire un renforcement des collaborations entre
institutions de formation ;

– renforçant et coordonnant mieux entre eux les différents
dispositifs de recherche.

 

Les Rencontres d’Arles. En 1969, Lucien Clergue,
Jean-Maurice Rouquette et Michel Tournier créent pour la première fois un festival
de photographies. Destinées au départ uniquement aux professionnels, les
Rencontres d’Arles se sont élargies par la suite au grand public. Le festival
organise des stages de photographie, des prix comme le Prix Découverte et le
Prix du Livre d’auteur, un colloque, des projections nocturnes, ainsi que des
expositions. Sa fréquentation a atteint l’an dernier le niveau record de 72 000
visiteurs, dans la ligne d’une augmentation qui a été en moyenne de 20% par an
depuis 2001.
« 

En savoir plus sur les Rencontres d’Arles 2010 dont le coup d’envoi vient d’être lancé.

Lire l’annonce de la création du portail de la photographie.

Advertisements

Ailleurs sur le web