Après les ordinateurs, les smartphones aussi doivent faire face aux virus

Après les ordinateurs, les smartphones aussi doivent faire face aux virus

L’éditeur chinois de solutions de sécurité pour smartphones
NetQin vient de mettre à jour un réseau de 100 000 smartphones infectés par
ce qu’on peut appeler un virus pour mobiles.

Publié le 8 juillet 2010 - 10:04 par La rédaction




Un réseau de 100 000 smartphones infectés découvert par
un éditeur de solutions antivirus

NetQin, un éditeur chinois de solutions antivirus pour smartphones vient de s’accorder
un bon coup de publicité en révélant au grand jour un réseau botnet composé de
quelque 100 000 smartphones. Après la généralisation des virus et Chevaux
de Troie sur ordinateur, ce sont désormais les smartphones qui se voient
touchés. L’OS affecté ici est Symbian S60 édition 3.0 et 5.0 (pour
smartphones tactiles et non tactiles), est donc concernée une quasi-majorité de
terminaux Nokia.

smartphone Symbian Nokia N8
Le succès grandissant rencontré par les smartphones a désormais son revers de la médaille. En exemple, le Nokia N8, prochain smartphone multimédia Symbian de la firme finlandaise.

Les virus et Chevaux de Troie contaminent les smartphones
Quatre virus et Chevaux de Troie ont été ainsi découverts : ShadowSrv.A,
FC.Downsis.A, MapPlug.A et BIT.N. Ces programmes cachés dans des mini-jeux pour
mobile sont téléchargés et installés par les utilisateurs pour se rependre
ensuite via le carnet d’adresses (mail et SMS) à de nombreux contacts. Un lien vers
des sites malveillants est alors envoyé permettant de contaminer le destinataire
s’il est cliqué. Le résultat est un ensemble de smartphones infectés – réseau de
smartphones zombies ou botnet -, contrôlables à distance par les pirates.
Les sujets utilisés pour convaincre l’utilisateur à télécharger et installer
ces jeux infectés sont axés sur l’actualité comme la Coupe du Monde ou les
émissions de télévision populaires.
Les startups comme NetQin ont désormais devant elles un grand marché potentiel tandis que les utilisateurs doivent quant à eux apprendre de nouvelles règles de sécurité concernant leurs smartphones.

Advertisements

Ailleurs sur le web