Les nouveautés du Panasonic LX5 par rapport au LX3

Les nouveautés du Panasonic LX5 par rapport au LX3

Annoncé le 21 juillet dernier, le compact expert Panasonic LX5 remplace le LX3 tout en empruntant sa recette qui en fit le succès auprès des photographes amateurs de belle optique et réglages « experts ». Voici les nouveautés du LX5 par rapport à son prédécesseur, le LX3.

Publié le 11 août 2010 - 9:55 par La rédaction

Objectif : 24-90mm vs 24-60mm
Si le LX3 avec son bel objectif lumineux (un 24-60mm ouvert à F/2 en grand angle) a fait ses preuves en termes de qualité optique, un
des freins à l’achat du LX3 aux yeux de nombreux photographes amateurs était son
amplitude de focales trop limitée. Panasonic offre au LX5 un objectif qui demeure aussi lumineux tout en allant plus loin puisqu’il s’agit cette fois d’un équivalent
24-90mm Leica DC Vario Summicron. Avec des ouvertures maximales de
F2.0 et F3.3, il permettra une bonne maîtrise de la profondeur de
champ, surtout en  conjonction avec la grande surface du capteur.
L’optique intègre trois éléments asphériques.
Passer du LX3 au LX5 revient à passer d’un 24-60mm à un 24-90mm. Les amateurs de photo de portrait apprécieront.


Esthétiquement, le LX5 est très proche du LX3.

Stabilisation d’image Power O.I.S.
L’an dernier, Panasonic a dévoilé une nouvelle génération de stabilisation optique, le système POwer O.I.S., qui remplace le système Mega O.I.S. Le lX5 est doté du dernier système en date, Power O.I.S. qui améliore la stabilité de l’image et dont Panasonic nous promet qu’il est jusqu’à deux fois plus efficace que l’ancien système…

Vidéo HD : 50i et AVCHD en plus
Le LX3 faisait figure de pionnier, il y a deux ans, lors de sa sortie en offrant un mode vidéo haute définition en 720p. Il fallait par contre faire quelques concessions : le zoom optique était désactivé lors de l’enregistrement, la cadence limitée à 30 i/s et les fichiers étaient enregistrés en .mov. Si la résolution du mode vidéo ne progresse pas sur le LX5 par rapport au LX3 puisqu’il reste en 1280 x 720 pixels, sa cadence vidéo, elle, monte à 50i/s et le LX5 reçoit la compression AVCHD. L’appareil offre toujours un mode 720p à 30 i/s en Motion JPEG. Certains concurrents, comme Sony avec le WX5, sont bien plus ambitieux en mode vidéo sur leurs compacts experts en les dotant d’un mode Full HD. Il reste à savoir si le LX5 pourra utiliser son zoom optique lors de l’enregistrement vidéo. Question est posée à Panasonic qui n’a, pour l’heure, pas de réponse…


L’optique co-conçue par Panasonic et Leica, intègre trois éléments asphériques.

Ergonomie : apparition d’une molette cliquable
Bourde ergonomique sur le LX3, l’absence de molette est corrigée sur le LX5 qui arbore une molette, cliquable en plus, sur sa façade arrière ce qui va faciliter l’utilisation du compact expert en mode PSAM, modes dans lesquels on est amené à modifier en permanence les valeurs d’ouverture ou de vitesse d’obturation. Ne pas avoir pensé à ce « détail  » sur le LX3 était une grosse bévue, les ingénieurs Panasonic se sont rachetés avec le LX5.


Hélas, l’écran ne change pas sur le LX5 qui offre, comme le LX3, un écran de 3″ pour 460 pixels. Certains concurrents offrent de meilleurs écrans à leurs compacts hauts de gamme avec des résolutions proches du mégapixel…


Processeur FHD

Chez Panasonic comme chez tous ses concurrents, on peut, comme avec du carbone 14, dater l’âge d’un appareil numérique avec le doux nom de son processeur. Chez Panasonic, nous avons eu droit au Venus Engin I, II, III, puis IV sur le LX4. Les générations de microprocesseurs qu’embarquent nos APN se renouvellent à l’allure du progrès des composants informatiques, et aujourd’hui, le LX5 inaugure le nouveau processeur maison baptisé Venus Engine FHD. Ce processeur triple-CPU sera chargé de booster encore un peu plus les performances de l’appareil (le LX3, déjà véloce, affichait un temps de latence au déclenchement de seulement 0,05s) et retraiter le signal du capteur pour lui permettre d’atteindre les 12800 ISO en limitant la casse…


Comme sur le LX3, le flash intégré peut être complété par un flash externe.

Sensibilité : 3200 à 12800 ISO
Le même capteur (remodelé selon Panasonic…) de 10 mégapixels qui plafonnait à 3200 ISO sur le LX3 pourra atteindre 12 800ISO sur le LX5 grâce aux efforts de ce nouveau processeur Venus FHD avec un niveau de qualité encore inconnu à ce jour.


Au chapitre de ce qui ne change pas : le capteur de 10 mégapixels reste le même. Sa force : sa diagonale de 1/1,63″ qui autorise des photosites bien plus grands que ce que l’on trouve habituellement sur les compacts. Cette grande surface sensible permet aussi de mieux maîtriser la profondeur de champ.

mini-HDMI vs Composante
Pour mieux profiter du mode vidéo, le LX5 s’affranchit de la connectique composante offerte par le LX3 pour enfin offrir une véritable connexion HDMI au format mini-HDMI.


Un autre détail qui ne change pas hélas : son prix ! Lancé également à 499 euros TTC, le LX5 n’est pas donné, loin de là. Son prix atteint celui d’un reflex entrée de gamme ou d’un Micro 4:3 pour des résultats autrement plus convaincants, mais certes, sur un format un peu moins compact.
Advertisements

Ailleurs sur le web