Les systèmes BlackBerry tolérés en Arabie Saoudite après une courte interdiction

Les systèmes BlackBerry tolérés en Arabie Saoudite après une courte interdiction

BlackBerry donnent du fil à retordre aux autorités et gouvernements
et dans certains pays, le système de cryptage des messages peut poser
problèmes. Le cas de l’Arabie Saoudite.

Publié le 9 août 2010 - 9:43 par La rédaction





Des pays prêts à interdire BlackBerry sur leurs territoires
Par souci de sécurité, certains pays se positionnent contre l’utilisation
des smartphones BlackBerry et de leur système de cryptage des messages sur leurs
territoires. L’Inde, les Emirats arabes unis et l’Arabie Saoudite ont déjà fait
connaître leur position : l’Arabie Saoudite a même fait interdire partiellement
l’utilisation des terminaux canadiens la semaine dernière tandis que les
Emirats arabes unis ont annoncé l’interruption des services pour le mois d’octobre.

Le chiffrement des e-mails BlackBerry gênants pour les
autorités

Concrètement, les smartphones BlackBerry utilisent un système de messagerie e-mail
chiffré ce qui empêche les autorités d’avoir accès et de surveiller certains
échanges. De plus, ces smartphones permettraient de contourner la censure
internet pratiquée dans ces pays et donneraient ainsi libre accès à leurs
utilisateurs aux contenus inappropriés.

RIM offre une solution de compromis
Menacé sur des marchés où ses smartphones sont plutôt populaires, l’entreprise
canadienne a dû réagir rapidement et trouver un compromis. A la suite d’un bras de fer et afin de rassurer les
autorités, RIM a installé des serveurs de messagerie sur le territoire saoudien
ce qui permet aux forces de l’ordre d’avoir accès aux données en clair, sous
mandat judiciaire. RIM garde tout de même le secret de sa technologie puisque la
clé de chiffrement ne sera pas dévoilée, mais uniquement le contenu des messages
visés, et ce, à postériori. L’Inde et les Emirats devraient bénéficier de cette
même faveur.

Publicité

Ailleurs sur le web