Test DPR du Sony SLT Alpha 55

Test DPR du Sony SLT Alpha 55

A peine annoncé ce matin, le reflex Sony Alpha 55 à miroir translucide, vidéo Full HD et AF à détection de phase permanent est passé à la moulinette par nos confrères de dpreview qui ont eu la primeur de l’essai de ce reflex novateur. Voici le test dpr du Sony A55.

Publié le 24 août 2010 - 16:03 par La rédaction

Sony SLT Alpha 55 : technologie de miroir translucide
Revenons un instant sur la particularité de ce reflex, le Sony Alpha 55 : il est équipé d’un miroir semi-transparent qui permet de bénéficier d’un autofocus à détection de phase comme nous le connaissons sur les reflex en mode photo, mais également en mode LiveView et en mode vidéo, full HD au passage, dans lequel on peut laisser l’appareil faire la mise au point de façon continue. Cette innovation rend accessible la vidéo sur reflex au photographe amateur, mais a un prix, assez élevé, voire trop cher pour certains : pas de visée reflex optique, elle est remplacée par un viseur électronique de type bridge sur l’Alpha 55.


Le Sony ALpha 55 offre un capteur GPS, très pratique avec Aperture 3 ou Panoramio. En savoir plus sur les Sony Alpha 33 et Alpha 55.

Test de l’Alpha 55 : des qualités
C’est rare, mais dès le jour de sa sortie, on peut, grâce au test réalisé par le site anglo-saxon dpreview, se faire une opinion sur les qualités du boîtier. A tout seigneur, tout honneur, nos confrères ont eu la primeur de l’essai de cet appareil qui, à nos yeux, est le premier véritable reflex hybride, puisque s’il perd sa visée reflex, il en conserve le miroir. Dans son test, dpreview met en avant la bonne qualité des images aux sensibilités les moins élevées (l’appareil est équipé d’un petit capteur APS-C de 16 mégapixels, en technologie Exmor), ou encore, le fait que les JPEG issus de l’appareil sont utilisables jusqu’à 128700 ISO pour des tirages de taille réduite. Nous avions apprécié le bel écran 3″ / 921 000 pixels (articulé) au dos de l’Alpha 55, tout comme les testeurs du site anglo-saxon qui l’ont trouvé remarquable, tout comme son viseur électronique. L’autofocus se serait révélé à la fois polyvalent et performant en comparaison des systèmes qui équipent les reflex de ce segment et l’exposition jugée juste. Le capteur Exmor semble donner de bons résultats puisque la plage dynamique mesurée lors du test atteint presque 9EV. La liste des atouts de l’Alpha 55 est longue (GPS, vitesse en rafale, mode HDR, etc…) et il ne fait pas de doute que les ingénieurs Sony ont signé un boîtier novateur et réussi.


Bel écran, large, de 3″, et bien défini, avec 921 000 pixels, a en plus le bon goût d’être articulé. En savoir plus sur les Sony Alpha 33 et Alpha 55.

… quelques limitations
Mais tout n’est pas forcément rose puisqu’au chapitre des limitations de l’A55, le site met en avant des modes vidéo ou rafale qui manquent de possibilités de contrôle (attention : pas de rafraichissement de la vue en mode rafale) ou encore un système autofocus trop lent pour réussir en photo d’action contrairement à ce que Sony avance dans sa communication sur son AF. (plus un buffer extrêmement lent à vider à 10 i/s : 40s! ) Le surgonflage des pixels sur le petit capteur est sanctionné par une perte de détails et ce, dès 400 ISO, et le test regrette le manque de paramétrages du filtre de réduction de bruit. Il semble aussi que la navigation entre les modes photos et images ne soit pas directe, dommage, car, à l’heure actuelle, certains reflex offrent une ergonomie parfaitement fluide entre photo et vidéo comme le Nikon D3100? un modèle du genre avec on mode Full HD auquel on accède avec le switch visée reflex /LiveView. Devoir changer de mode pour passer en mode vidéo comme sur le Canon EOS 550D n’est pas la meilleure solution. D’ailleurs, globalement, l’ergonomie générale de l’appareil est critiquée par le test.

Le capteur Exmor rétroéclairé de 16 mégapixels, derrière le miroir semi-transparent, bouge et assure ainsi la stabilisation d’image avec la plupart des objectifs compatibles en monture Sony Alpha ou Konica Minolta. En savoir plus sur les Sony Alpha 33 et Alpha 55.

Conclusion du test dpreview du Sony Alpha 55
Le Sony SLT A55 n’est pas encore géré par Adobe Camera Raw, avec son nouveau capteur Exmor de 16,2 mégapixels, et ne peut donc faire l’objet d’une évaluation complète par les testeurs de dpreview mais il décroche déjà sa médaille d’or, et a semble-t-il, séduit l’équipe par sa qualité d’image et l’excellente intégration du LiveView. Bizarrement, il n’est presque pas fait état de l’absence de visée optique…

Advertisements

Ailleurs sur le web