Test Playstation Move, le motion gaming Full HD selon Sony

Test Playstation Move, le motion gaming Full HD selon Sony

A quelques jours de la sortie officielle du Playstation Move en France, voici notre verdict concernant le nouveau périphérique de la Playstation 3. Quid du motion gaming Full HD signé Sony ?

Publié le 10 septembre 2010 - 8:55 par La rédaction

Officialisé en mars dernier, le Playstation Move de Sony s’apprête à envahir les boutiques françaises puisque sa sortie officielle est fixée au 15 septembre. Les joueurs pourront bientôt découvrir une nouvelle manière de jouer sur Playstation 3, qui emboîte le pas à la Wii de Nintendo, puisque Sony a décidé de se lancer à son tour dans le motion gaming…en attendant Microsoft et son Kinect en novembre prochain (Lire notre test complet de Kinect sur Xbox 360). Le Playstation Move se compose d’une manette PS Move Controller ornée d’une sphère lumineuse (et molle) en son sommet, d’un Navigation Controller (optionnel) et surtout d’une caméra PS Eye qui va se charger d’analyser et retranscrire les mouvements effectués par le PS Move, à l’image de la Sensor Bar sur Wii. Toutefois, pour se démarquer de son concurrent direct, Sony nous a promis un rendu des jeux nettement plus flatteurs (Full HD oblige) et une précision autrement supérieure à ce que l’on peut trouver actuellement sur Wii. Après diverses présentations toutes plus flatteuses les unes que les autres, le Playstation Move est enfin passé entre nos doigts experts.
 
 
Une forme de jouabilité qui n’est pas sans rappeler la Wii de Nintendo. Le navigation controller s’associe toutefois sans fil au PS Move, qui bénéficie en outre d’une batterie intégrée. La précision de l’ensemble est assurée par la PS Eye qui analyse et retranscrit les mouvements effectués par la boule lumineuse. Le résultat est juste bluffant.
 
Premier contact
Au premier abord, difficile de ne pas comparer le PS Move à la Wiimote de Nintendo. Le design est relativement similaire, un bouton/gachette est situé au niveau de l’index…bref tout pour faire hurler au plagiat. Pourtant, dès la première prise en main, l’accessoire se révèle des plus confortables et l’on se sent immédiatement à l’aise, avant même d’avoir mis la console sous tension. Outre la gâchette située sous l’index, on retrouve un bouton central Move situé sous le pouce (pour valider dans les menus), ainsi que les quatre touches traditionnelles (Carré, Rond, Croix et Triangle), placées tout autour. Seules les touches Start et Select, situées sur les côtés du PS Move s’avèrent un peu difficile d’accès, mais rien de bien grave. Une fois la découverte du périphérique passée (et quelques pressions effectuées sur la boule en son sommet, avouons le), il est grand temps de démarrer la console, et découvrir ce que cet étrange objet a à nous offrir.
 
 
Le Navigation Controller est optionnel, mais sera nécessaire pour profiter pleinement des jeux gamers comme Heavy Rain, Resident Evil 5 ou prochainement KillZone 3.
 
Une boule lumineuse…et molle
Une fois un jeu PS Move lancé, la boule (molle, pour ceux qui se posent la question) s’illumine d’une couleur aléatoire, et c’est cela qui va permettre à la caméra PS Eye (à situer sous ou sur l’écran) de détecter le périphérique dans l’espace. La console opte ainsi automatique pour une couleur qui se démarque immédiatement du reste du panel de couleurs captées par la caméra, de manière à assurer un maximum de précision. De même, la couleur de la boule pourra varier en cours de jeu en fonction de ce dernier, ou clignoter pour signaler un évènement en particulier. Une fois le PS Move synchronisé, on peut enfin naviguer dans les menus du jeu Sports Champions, celui livré en bundle avec le PS Move ou la console (voir les tarifs des différents packs PS Move). Premier constat, l’engin est d’une précision tout simplement diabolique, et chaque mouvement est reproduit au millimètre à l’écran, et avec un temps de latence proche de zéro. Impressionnant. A chaque lancement d’une nouvelle partie, le PS Move demande un calibrage rapide en trois étapes, pour assurer constamment un confort de jeu optimal. Pour ce faire, il suffit de se placer dans l’axe de la caméra, et valider trois positions : l’une avec le PS Move devant l’épaule, l’autre en dirigeant le PS Move vers le bas et la dernière consiste à placer le PS Move au niveau de la ceinture. Bien que cela ne prenne pas plus de 10 secondes, certains trouveront sans doute à redire, mais force est d’admettre que la précision est plus que jamais au rendez-vous.
 
 
Move your body !
On peut donc concevoir le PS Move comme un mélange réussi entre la Wii de Nintendo, et un autre accessoire estampillé Sony, paru sur Playstation 2 : l’Eye Toy. En effet, ce dernier permettait également de se voir directement dans l’écran, et d’interagir avec le jeu, mais la comparaison avec le Move s’arrête ici, tant ce dernier impressionne de par sa vivacité et sa précision, sans compter que la profondeur est également prise en compte. En effet, le PS Move demandera bien souvent aux joueurs de se mouvoir dans l’espace, que ce soit latéralement ou d’avant en arrière. Les différents mini-jeux demandent ainsi parfois de devoir s’approcher de l’écran ou au contraire de s’en éloigner, tandis que d’autres vont mettre les réflexes à rude épreuve, à l’image du ping-pong, qui demande non seulement de gérer la profondeur (en s’approchant ou en s’éloignant de la table en fonction de la position de la balle) mais aussi les déplacements latéraux pour aller chercher cette même balle à gauche ou à droite. A noter que Sony préconise une distance de 2m50 entre le joueur et l’écran pour une efficacité maximale. Le périphérique reproduit également à merveille la puissance ou les effets (dans le jeu de ping-pong ou celui de pétanque par exemple), et l’on peut enfin doser réellement ses coups, en effectuant le mouvement tel qu’on l’aurait effectué dans la réalité. Impressionnant encore une fois. A noter que la boule lumineuse du PS Move Controller est souvent remplacée à l’écran par un accessoire (une raquette de tennis, un ventilateur ou encore un marteau dans Start the Party), et l’effet, bien que simpliste, est saisissant et n’augure que du bon pour la suite.
 
Le jeu Sports Champions propose de participer à 5 disciplines sportives différentes, dont le tir à l’arc. La précision sans faille du gameplay couplé à la réalisation graphique en Full HD participe à une excellente immersion.
 
Bien sûr, le PS Move s’articule autour de la convivialité, et l’on peut ainsi connecter jusqu’à 4 PS Move à la console pour s’adonner en famille ou entre amis aux joies du motion gaming en Full HD. A ce titre, les premiers jeux bénéficient d’une réalisation très correcte dans l’ensemble, et l’on a hâte de découvrir le Move en action dans des titres comme KillZone 3 ou Heavy Rain, sans oublier Resident Evil 5, tous deux déjà disponibles. Même si l’effet de surprise est somme toute très relatif, c’est la précision et la richesse de ce Playstation Move qui parviennent rapidement à surprendre le joueur, y compris celui qui ne jure que par sa précieuse Wii, tant le rendu du Playstation Move surclasse celui de la Wiimote. A l’instar d’une manette Dual Shock 3, le PS Move bénéficie d’une batterie lithium-ion intégrée, rechargeable via USB, et n’impose donc pas l’achat de piles tous les 15 jours. Pratique. Le Navigation Controller (que nous n’avons pas pu tester) se relie au PS Move sans le moindre fil, et se destinera davantage à des jeux gamers, à l’instar des jeux cités quelques lignes plus haut. Voir « Les jeux PS Move à ne pas manquer« .
 
 
 
Des jeux très casual pour accompagner le lancement
Côté jeux, il nous a été possible de tester les jeux Sports Champions et Start the Party. Le premier s’assimile à un Wii Sports en Full HD, avec des épreuves de tir à l’arc, de combats à l’épée, de pétanque, de beach-volley et de ping-pong. Toutes offrent trois niveaux de difficulté distincts, et certaines s’avèrent d’une richesse assez effarante, avec notamment le ping-pong qui demande un placement très rigoureux. Des personnages et des décors bonus sont à débloquer en participant aux différents tournois proposés, dont la difficulté et le challenge augmentent progressivement, avec par exemple des cibles mouvantes pour le tir à l’arc ou des terrains de jeu de plus en plus fantaisistes pour la pétanque… Le multijoueur est évidemment de la fête, l’ensemble s’avère très fun à jouer et permet donc de découvrir les différentes possibilités offertes par le PS Move. Sports Champions est jouable intégralement avec un seul PS Move Controller, mais le gameplay de certains jeux , comme le tir à l’arc ou le beach-volley, s’avère plus riche en utilisant deux PS Move Controllers. L’autre jeu, Start the Party, est un peu plus anecdotique et purement casual, puisqu’il permet de participer à divers mini jeux plus loufoques les uns que les autres, avec toujours la possibilité de jouer en multijoueur bien sûr. Même s’il assure quelques jolis fous rires par moments, son intérêt est somme toute assez limité, mais permet néanmoins aux plus jeunes de passer quelques bons moments. Dommage toutefois que la difficulté soit si mal dosée par endroits…
 
 
 
Une réussite incontestable
Soyons clairs, le PS Move est une réussite incontestable, et même si certains n’y verront de prime abord qu’une copie pure et simple de la Wiimote de Nintendo, le PS Move s’avère toutefois nettement plus évolué que cette dernière. La précision (phénoménale) du périphérique permet de prendre encore plus de plaisir dans des jeux pourtant équivalents (le ping-pong est présent dans Wii Sports Resort comme dans Sports Challenge), et la réalisation graphique soignée contribue à une immersion nettement accrue. Certes, il n’y a rien de foncièrement original finalement, mais Sony est parvenu à sublimer le principe même du motion gaming introduit par Nintendo, et par la même occasion, il fait de sa Playstation 3 une machine à tout faire. Déjà lecteur Blu-Ray (et prochainement lecteur Blu-Ray 3D), console de jeux vidéo haute définition (y compris les jeux 3D) et plateforme multimédia (DLNA), la Playstation 3 s’offre avec le PS Move un outil qui s’adresse à tous, et si les joueurs chevronnés apprécieront sa précision et l’étendue des possibilités offertes, néophytes, enfants, parents et autres grands-parents seront pour leur part séduits par son accessibilité. Quelques minutes seulement suffisent à prendre conscience du potentiel de l’engin et prendre un plaisir monstre, reste à savoir maintenant si le PS Move saura se faire une place chez les possesseurs de Playstation 3. En ce qui nous concerne, même si l’on espère pouvoir découvrir des titres plus profonds dans les mois à venir, nous sommes incontestablement sous le charme, voilà qui est dit.
 
A voir également concernant le PS Move de Sony :
Advertisements

Ailleurs sur le web