Coup d'arrêt dans la course aux mégapixels ?!

Coup d’arrêt dans la course aux mégapixels ?!

L’annonce du tout nouveau petit reflex Nikon, le D40 marquera-t-il la fin de la course effrénée (et bien souvent écervelée) aux mégapixels à tout va ?! Et bien, nous ne pouvons que le souhaiter, mais les marketors risquent bien de s’attacher encore longtemps à ce critère qui, pour certains acheteurs non initiés, reste un critère-clé.

Publié le 20 novembre 2006 - 0:00 par La rédaction

Samsung SCH-B600 vs Nikon D40
Etrangement, cette fin d’année 2006 sera marquée par deux sortie très paradoxales. En effet, lors du CeBIT de Hanovre, Samsung annonce un cameraphone doté d’une résolution de 10 mégapixels, c’est le SCH-B600. Quelques mois plus tard, Nikon met tous ses espoirs pour conquérir le grand public dans un reflex, le D40, doté de « seulement » 6 mégapixels quand la concurrence généralise le capteur 10 mégapixels, des reflex aux compacts.

Publicité
Cameraphone 10 mégapixels
Que penser de l’efficacité d’un téléphone mobile dont la partie appareil photo possède un capteur 10 mégapixels ? Vu la compacité de l’appareil, à n’en point douter, son optique du genre « cul de bouteille » ne permettra sans doute pas de résoudre plus d’un tiers de ce que pourrait voir le capteur avec un objectif au moins décent.

Taille de capteur, résolution, densité de pixels et taille des photosites
Que penser d’un capteur, qui ne mesure pas plus de 1/2,5″ qui contient 10 millions de pixels ? Chaque pixel est si petit qu’il est maintes fois moins sensible à la lumière que ceux du D40. En effet, le capteur du D40 est un capteur de taille DX, bien plus grand que le minuscule capteur du cameraphone Samsung. Il en résulte des photosites bien plus grands, bien plus sensibles, bref, bien plus performants. Quand la qualité est préférable à la qualité.

5-6 mégapixels, le bon équilibre
Souvenons-nous il y a à peine trois ans en arrière, quand les bridges (et oui, les reflex étaient encore inabordables en numérique) haut de gamme annonçaient fièrement 5 mégapixels. Et bien ces bridges nous ont satisfaits pleinement et la résolution de 5 MP, voire 6 MP sur les reflex plus récents sont SUFFISANTS, et pour tout le monde, même 90% des professionnels.

L’intérêt d’un reflex 6 mégapixels, le D40
Bref, si Nikon implante ingénieusement un capteur bien connu, bien maîtrisé, de 6 mégapixels, certes, le fabricant nippon fait une économie substantielle par rapport à un capteur plus récent comme un 10 mégapixels, mais surtout, avec le D40, Nikon souhaite courageusement imposer auprès du grand public l’idée qu’il vaut mieux de meilleurs pixels que des pixels trop nombreux.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *