Test God of War : Ghost of Sparta, la PSP à son apogée ?

Test God of War : Ghost of Sparta, la PSP à son apogée ?

Après un troisième opus juste épique sur Playstation 3, voilà la série God of War de retour, et pour la seconde fois sur PSP, avec un opus estampillé Ghost of Sparta. Focus sur le jeu le plus impressionnant visuellement de la ludothèque PSP.

Publié le 9 novembre 2010 - 8:15 par La rédaction

En quelques épisodes, la saga God of War (initiée sur Playstation 2) s’est forgée une solide réputation au sein des gamers du monde entier, et la sortie du troisième épisode en mars dernier, le premier sur Playstation 3 (voir notre test de God of War 3), a constitué l’évènement vidéoludique de ce début d’année 2010. Mais la série connaît également un pendant nomade, avec un premier opus sur PSP, intitulé Chains of Olympus, qui sut tirer partir du potentiel technique de la machine, tout en apportant un scénario complet et de nouvelles informations concernant Kratos, le héros de cette saga. Un peu moins médiatisé que l’opus Playstation 3, Ghost of Sparta constitue donc le dernier opus en date de la franchise, et le second sur PSP. Pour cette nouvelle incursion portable, les développeurs nous proposent de retourner dans le passé, avec une intrigue basée entre le premier et le second opus sur Playstation 2, et un Kratos plus tourmenté que jamais, qui décide de partir à la recherche de son frère Deimos, qu’il croyait mort.
 
 
 
Une technique à tomber à la renverse
Le titre est développé par Ready at Dawn, le studio déjà à l’origine du premier opus PSP, et force est d’admettre que les développeurs ont su franchir un nouveau cap avec ce Ghost of Sparta, et nous proposent un tour de force technique absolument bluffant. En effet, même ceux qui ont déjà vécu toutes les aventures de Kratos par le passé seront littéralement bluffés par la qualité technique de ce Ghost of Sparta, qui affiche des modélisations ultra détaillées, des animations impeccables et des effets spéciaux d’une beauté encore jamais atteinte sur PSP, sans oublier une bande-son toujours aussi épique, et une violence d’une rare authenticité et d’une violence presque troublante. Avant même de s’engouffrer plus loin dans l’aventure, Ghost of Sparta en met littéralement plein les mirettes, avec non seulement des attributs graphiques sensationnels, mais aussi quelques nouveautés de gameplay bienvenues (que nous tairons volontairement ici), et qui confèrent au jeu un dynamisme sans précédent, si bien que l’on en vient même parfois à le comparer plus facilement à l’illustre God of War 3 (au niveau de la mise en scène, et non pas de la technique pure évidemment), plutôt qu’à ses confrères Playstation 2.
 
 
 
Une fois remis de ces premières émotions (d’autres suivront en cours de route évidemment), on rentre un peu plus dans le jeu, et l’on retrouve alors un gameplay déjà bien étrenné par le passé, avec toujours un système de combos et des armes à faire évoluer au gré de l’aventure. De nouveaux pouvoirs magiques et de nouvelles armes sont de la partie, et c’est toujours avec un plaisir non dissimulé que l’on éradique toute forme de vie mythologique qui oserait croiser notre chemin. Le bestiaire est toujours aussi varié, même si l’on retrouve inexorablement quelques spécimens déjà croisés dans les opus précédents. Le début de l’aventure nous emmène dans le domaine de Poséidon, l’Atlantide, pour une première demi-heure juste phénoménale en terme d’intensité.
 
 
 
Un peu de surplace ?
Toutefois, même si le côté bestial des combats et la réalisation graphique font de ce Ghost of Sparta une authentique prouesse technique, on ressent assez rapidement un léger sentiments de stagnation en ce qui concerne le fond, avec une trame scénaristique un peu moins inspiré et une quasi-absence d’énigmes dignes de ce nom. Le jeu est donc relativement simple à prendre en main, et met l’accent sur le dynamisme de l’action, avec quelques séquences mémorables, et inédites qui plus est. C’est d’ailleurs cette réalisation irréprochable et l’intensité du gameplay qui parviennent à gommer cette vilaine impression de « déjà vu » et de « déjà joué ». Sans ces deux facteurs, force est d’admettre que l’intérêt aurait alors été bien moindre.
 
 
 
Un plaisir intense, et un peu éphémère
En effet, malgré un sentiment de « surplace », ce Ghost of Sparta se laisse jouer avec un plaisir presque palpable, et il n’est pas rare d’exprimer à voix haute son ressenti face à des séquences d’une intensité et d’un dynamisme que l’on ne s’attendait pas à retrouver un jour sur un support nomade. De plus, le jeu a été parfaitement optimisé pour la PSP, et se targue de ne souffrir d’aucun ralentissement et de disposer de chargements éclairs. Bien sûr, à l’instar du premier opus, Ghost of Sparta pêche par sa durée de vie, avec un peu plus de 6 heures pour boucler l’affaire, ce qui peut paraître un peu maigre pour certains, même si, comme pour Vanquish sur Playstation 3 et Xbox 360, on parle ici de 6 heures d’une pure intensité, remplies de moments de bravoure et dénuées du moindre blabla inutile. Incontestablement l’un des cinq titres majeurs à posséder sur la console portable de Sony, qui tient là son meilleure représentant d’un point de vue visuel…en attendant la PSP2 ?
 
 
 
Verdict
Pas forcément original dans le fond et ne disposant pas d’une trame scénaristique aussi étoffée que les précédents opus, ce Ghost of Sparta surclasse néanmoins son prédécesseur grâce à une réalisation juste extraordinaire, sublimée par de nouvelles séquences d’un dynamisme encore jamais atteint sur PSP. Certes, il n’y a aucune nouveauté majeure à signaler, et l’on retrouve un système de combat déjà bien étrenné, ainsi qu’une progression et des QTE déjà vus par le passé, mais l’impact visuel et le plaisir de jeu sont tels, que l’on a de cesse de progresser dans l’aventure. Magnifique de bout en bout et particulièrement jouissif PSP en mains, ce God of War : Ghost of Sparta est une petite merveille, même si la durée de vie un peu faible pourra en décevoir certains. Espérons toutefois que le prochain opus sache également se renouveler sur le fond.
God of War : Ghost of Sparta est disponible en version UMD, mais également sur le Playstation Store, pour les possesseurs de PSP Go.
Advertisements

Ailleurs sur le web