Test Professeur Layton et le Destin Perdu sur Nintendo DS

Test Professeur Layton et le Destin Perdu sur Nintendo DS

La toute jeune série Professeur Layton s’est imposée en deux épisodes seulement comme une saga incontournable sur Nintendo DS en Europe, et le célèbre professeur, amateur d’énigmes en tout genre, revient pour la troisième fois, à la recherche du destin perdu cette fois. Verdict.

Publié le 9 novembre 2010 - 8:03 par La rédaction

La France a connu le Professeur Layton en 2008, avec un premier opus estampillé L’Etrange Village, et qui a très rapidement connu un succès aussi fulgurant que mérité, grâce à une atmosphère envoutante et une pléthore d’énigmes à résoudre. L’année suivante, c’est la Boite de Pandore que le Professeur Layton allait devoir revisiter, toujours avec le même succès, et c’est donc tout naturellement que la toute jeune franchise de Level-5 revient à nouveau sur la console à double écran de Nintendo. Professeur Layton et le Destin Perdu nous propose de retrouver le désormais célèbre tandem composé de Layton et de son jeune apprenti Luke, qui vont faire face à un curieux dilemme cette fois. En effet, Layton a reçu une lettre signée de la main même de Luke, lui indiquant une menace imminente sur Londres…une lettre qui lui vient directement du futur, 10 ans dans le futur pour être précis.
 
 
 
Un troisième opus maitrisé et efficace
Dès le début de l’aventure, on retrouve cette atmosphère toujours aussi spécifique à la saga, avec des séquences animées du plus bel effet, sublimées par des dialogues entièrement traduits en français et doublés qui plus est (pour les passages clés). Croyant tout d’abord à un simple canular, Layton et Luke assiste rapidement à la présentation d’une machine à voyager dans le temps, qui va peu à peu devenir la cause de mystérieuses disparitions. Comme pour les précédents opus, le scénario s’étoffe considérablement au fil de l’aventure, et permet de découvrir de nouveaux personnages hauts en couleurs, mais aussi quelques têtes déjà familières. 
 
 
 
Une interface peaufinée, et un côté grand public pleinement assumé
A l’instar des précédents opus, ce Professeur Layton et le Destin Perdu se manie intégralement au stylet, et il faudra encore et toujours résoudre des énigmes diverses et variées, qui feront tantôt appel à de la logique, tantôt à de l’observation, tantôt à de la réflexion… Une formule déjà étrennée par le passé, mais qui a fait ses preuves et qui s’avère toujours aussi réussie. Chaque personnage, chaque lieu, chaque objet peut donner lieu à une nouvelle énigme, et si certaines sont totalement optionnelles pour le bon déroulement de l’aventure, d’autres devront impérativement être résolues pour espérer pouvoir progresser dans l’intrigue. En cas de problème, les pièces SOS (disséminées un peu partout dans le jeu) permettront de se voir offrir des indices pour aiguiller le joueur vers la résolution de l’énigme, avec même pour cet opus la présence d’un quatrième indice spécial (valant 2 pièces SOS), histoire de ne pas resté bloqué trop longtemps sur une même énigme. Le jeu a encore un peu peaufiné son interface, et l’on peut ainsi écrire, gribouiller, colorier ou effacer des notes directement sur l’écran tactile de la console. Sympa.
 
 
 
168 nouvelles énigmes !
Pour les non initiés, il faut savoir que Professeur Layton ne permet de déplacer aucun personnage de manière directe, et l’on évolue finalement d’écran en écran, chaque plan de jeu recelant des pièces SOS ou des énigmes cachées. La narration est omniprésente, et tout (vraiment tout) est prétexte à proposer une nouvelle énigme au joueur. A ce titre, ce troisième opus en compte pas moins de 168, dont certaines bien corsées, et ce, malgré un début d’aventure est un peu trop simple dans l’ensemble. D’un point de vue technique, le jeu conserve cette touche graphique propre à la série, avec des décors superbement travaillés, des personnages attachants et une trame scénaristique omniprésente et passionnante. Pas de grosses nouveautés à l’horizon donc, mais de quoi passer pour la troisième année consécutive, quelques très agréables heures en compagnie de nos deux compères.
 
 
 
Verdict
Une fois encore, le Professeur Layton et son jeune acolyte Luke devraient connaître un certain succès sous les sapins, avec ce troisième opus toujours aussi bien maîtrisé et doté d’une trame scénaristique travaillée. Pas moins de 168 énigmes attendent les joueurs qui aiment se creuser un tant soit peu les méninges, et les connaisseurs voyageront en terrain connu en ce qui concerne la progression et l’interface générale. Les autres découvriront pour leur part une série fraîche et envoutante, et devraient rapidement craquer pour les deux précédents opus, tout aussi réussis. Un jeu simple d’accès, intuitif et qui s’adresse aussi bien à un public de gamers qu’à un public de non initiés. A noter qu’un opus 3DS est en chantier, ce qui promet quelques énigmes en relief des plus réjouissantes.
 
NB : Les différents textes et voix de Professeur Layton et le Destin Perdu sont intégralement en français.
Advertisements

Ailleurs sur le web