Test Call of Duty Black Ops : nos impressions

Test Call of Duty Black Ops : nos impressions

Après un Call of Duty Modern Warfare 2 qui a battu tous les records de vente, voilà que la franchise revient, chapeautée cette fois par Treyarch, avec un opus sous-titré Black Ops une fois de plus à la hauteur des espérances.

Publié le 25 novembre 2010 - 14:30 par La rédaction

Véritable licence phare du catalogue Activision depuis maintenant quelques années, la licence Call of Duty revient à nouveau sur nos consoles HD, pour un opus sous-titré Black Ops, et pris en main par Treyarch, déjà auteur de Call of Duty 3 et World at War, les opus les moins glorieux diront certains. En effet, la licence passe tantôt entre les mains expertes de Infinity Ward (Modern Warfare 1 & 2), tantôt dans celles un peu moins expérimentées de Treyarch. Pour cet opus, le studio se décide enfin à délaisser la Seconde Guerre Mondiale pour se focaliser sur un conflit résolument plus moderne, la Guerre Froide, teintée de nombreuses références historiques. La première mission nous envoie directement à Cuba et c’est dans la peau d’Alex Mason qu’il va falloir tenter de mettre fin aux agissements d’un certain Fidel Castro, rien que ça…
 
 
Une mise en scène aux accents Hollywoodiens
Ceci ne constitue que les prémices de l’aventure, et l’on ira également faire un tour dans les geôles de l’URSS avant d’aller se frotter aux terribles Vietcongs. Bref, de beaux voyages en perspective. Le jeu prend évidemment toujours la forme d’un FPS, et l’on retrouve donc ses marques en quelques fractions de seconde à peine. La mise en scène est toujours aussi scriptée et donne lieu à quelques jolis passages, particulièrement dynamiques et visant à immerger au mieux le joueur dans cette superproduction aux accents hollywoodiens. Même si on devra parfois jouer la carte de la discrétion, Call of Duty Black Ops joue la plupart du temps la carte de la surenchère visuelle, avec des fusillades intenses et des explosions à foison. A ce titre, le jeu propose de nombreuses phases à bord de véhicules, l’occasion de booster la mise en scène, et de faire participer le joueur à quelques séquences particulièrement bien senties.
 
 
Une technique à la hauteur
Techniquement, le jeu est d’une beauté assez stupéfiante, et les effets spéciaux sont tous plus réussis les uns que les autres. L’ensemble conserve une fluidité impeccable même lors des passages les plus chargés, et chaque niveau réserve son lot de surprises et de situations originales. A noter que les derniers niveaux constituent incontestablement les plus beaux du jeu. Ce nouvel épisode reprend toutefois l’IA caractéristique de la série, avec quelques jolies incohérences par moments, mais rien de réellement rédhibitoire toutefois. Malgré la beauté évidente de l’ensemble, on regrettera simplement des niveaux pas toujours très bien agencés, et des scripts bien trop visibles parfois, ceux-là mêmes qui forcent le joueur à exécuter une action bien précise pour le bon déroulement de la mise en scène. Côté son, c’est là encore du tout bon, avec notamment une bande-son de premier ordre, qui accompagne avec classe les scènes les plus spectaculaires de l’aventure. Côté durée de vie, il faudra compter sur un peu moins d’une dizaine d’heures en solo, mais le multi est bien évidemment de la partie pour prolonger le plaisir, au moins jusqu’au prochain opus.
 
 
Un multijoueur au top … et le retour des zombies !
En effet, Call of Duty Black Ops dispose d’un mode de jeu en réseau ultra complet, avec une quinzaine de maps à découvrir et toujours le système de progression qui permet de déverrouiller des éléments au fur et à mesure de ses exploits. A noter l’introduction dans cet opus d’une notion d’argent, qui permettra d’être échangé contre divers bonus. Le mode Zombie est toujours de la fête, et le jeu compte en permanence des milliers de joueurs connectés, et trouver une partie disponible n’est qu’une pure formalité.
 
Les Plus :
– Réalisation de haut vol
– Fluidité impeccable
– Mise en scène toujours aussi punchy
– Missions variées
– Le côté authentique (Castro, Kennedy …)

Les Moins :
– Durée de vie en solo
– Progression trop scriptée par moments
– Difficulté mal dosée
 
 
Verdict
Même si l’on sent un peu moins de maîtrise que dans Call of Duty Modern Warfare 2, ce Black Ops se révèle extrêmement plaisant à jouer (voire même plus que son prédécesseur), en solo comme en multi. On regrettera juste une mise en scène un peu poussive par moments, la faute à des scripts trop évidents, mais le jeu est aussi agréable à jouer qu’à regarder, et le multi, toujours aussi complet, apporte encore une dimension supplémentaire à l’ensemble. Un excellent opus donc, et on attend désormais impatiemment de voir ce que pourra bien proposer le prochain Call of Duty. Peut-être un shoot futuriste qui sait ?
 
Dossier réalisé à partir d’une version éditeur Playstation 3
Call of Duty Black Ops est également disponible sur Xbox 360, Wii, PC et Nintendo DS
Advertisements

Ailleurs sur le web