Apple repousse son projet de carte SIM intégrée à 2012

Apple repousse son projet de carte SIM intégrée à 2012

Apple aurait repoussé à 2012 son projet, en association avec Gemalto, de commercialisation d’un iPhone avec carte SIM intégrée. La pression des opérateurs télécoms a visiblement été trop forte…

Publié le 22 novembre 2010 - 11:00 par La rédaction

Un iPhone avec carte SIM intégrée

Le mois dernier, le site GiGaOM annonçait qu’Apple pourrait très prochainement venir bousculer, une fois de plus, le monde de la téléphonie mobile en proposant une nouvelle génération de smartphones fonctionnant à partir d’une carte SIM directement intégrée dans le système. Pour l’occasion, Apple se serait associé avec le fabricant français de cartes à puces Gemalto. Cette carte SIM intégrée n’appartiendrait à aucun opérateur mobile, et disposerait d’une partie ROM, contenant ainsi tous les éléments nécessaires au fonctionnement de la carte sur les différents réseaux mobiles. L’utilisateur pourrait alors acheter son iPhone directement depuis la boutique en ligne d’Apple ou dans un Apple Store, et activer sa ligne sans jamais avoir à passer dans la boutique d’un opérateur de téléphonie mobile. Une nouvelle qui n’a visiblement pas plu aux opérateurs de téléphonie mobile…
 

Apple iPhone 4


Les opérateurs font plier Apple et son projet de carte SIM scellée à l’iPhone
La nouvelle a fait trembler le petit monde de la téléphonie mobile et la réaction des opérateurs ne s’est pas faite attendre. En effet, si l’on en croit Les Echos et le Financial Times, Apple vient de faire savoir qu’elle repousserait à « 2012 au moins » son projet d’iPhone avec carte SIM intégrée. Et pour cause, Vodafone, France Télécom et Telefonica se seraient soulevés contre le projet et auraient menacé de ne plus distribuer l’iPhone à l’occasion des fêtes de fin d’année. Eh oui, Apple ne peut pas avoir le beurre en distribuant de façon indépendante son iPhone 5, et l’argent du beurre en conservant la force de vente et le soutient des opérateurs de téléphonie…

De son côté, la société française Gemalto, spécialiste de la carte à puce, marche sur des oeufs, car les opérateurs télécoms représentent 50% de son chiffre d’affaires d’après Les Echos.
« Je ne ferais pas de commentaire sur ces spéculations« , a déclaré Olivier Piou, PDG de Gemalto.

Advertisements

Ailleurs sur le web