Test de la vidéo Full HD du Nikon D3100

Test de la vidéo Full HD du Nikon D3100

Le Nikon D3100 offre l’enregistrement vidéo Full HD en 1080/24p et un autofocus permanent, une première. Pour compléter notre test du reflex entrée de gamme 2010/2011 Nikon, voici notre test de ses fonctions vidéo.

Publié le 9 décembre 2010 - 16:20 par La rédaction

La vidéo qualité Full HD
C’est par le reflex d’entrée de gamme que Nikon introduit la vidéo Full HD sur sa gamme de reflex. En effet, le D3100 est doté d’un mode vidéo intéressant à plus d’un titre : il offre la qualité du Full HD, en 24p, donc progressif, ainsi que l’agrément d’un autofocus permanent qui, via la détection du contraste, assure le suivi du sujet, la détection des visages et fait le point en permanence en mode AF-F quand le sujet se rapproche ou s’éloigne, un peu à l’image d’un caméscope numérique. Le Nikon D3100 tourne donc ses vidéos en 1920 x 1080 pixels à 24 i/s et 30 ou 25 i/s en 720p si on veut réduire l’encombrement des vidéos même si elles sont déjà compressées en H.264. On pourra regretter la limitation de la prise de son mono seulement, mais nous sommes, faut-il le rappeler, sur un reflex entrée de gamme.

Reflex numérique Nikon D3100

Ergonomie
Nous avons déjà abordé ce détail ergonomique dans la section « photo » du test du D3100. Ce détail, qui change la vie au quotidien de l’utilisateur du reflex, est ce petit switch qui entoure le bouton rouge de l’lancement de l’enregistrement des vidéos. Il permet de passer en une fraction de seconde, de la visée reflex optique à la visée électronique sur écran, le fameux LiveView. Dès que l’on se trouve en LiveView, il suffit alors d’appuyer sur le bouton rouge pour lancer l’enregistrement. Ça n’a l’air de rien, mais cela facilite la polyvalence photo/vidéo du D3100 et simplifie la vie de l’utilisateur quand, sur un Canon EOS 550D, pour lancer l’enregistrement vidéo, il faut d’abord passer le reflex en mode vidéo via la bague de sélection du mode.

Reflex numérique Nikon D3100
Ce fameux taquet qui permet de passer à volonté du mode visée vidéo au mode visée reflex qui nous permet de dire que l’intégration de la vidéo sur le D3100 est une réussite.

La durée des séquences vidéo que le D3100 peut enregistrer est passée à 10mn.

Priorité ouverture, correction d’exposition, Nikon Picture Control… la vidéo experte
Sur le papier, le mode vidéo du D3100 ne fonctionne qu’en mode automatique, mais dans la pratique, il offre bien plus de possibilités de réglages qu’il n’y paraît. Le « videographer » passionné pourra tout de même profiter de la taille du capteur APS-C en conjonction avec ses optiques lumineuses pour maîtriser la profondeur de champ et offrir un rendu professionnel à ses vidéos. En effet, il suffit pour cela de caller le reflex sur le mode priorité ouverture en mode photo, de régler l’ouverture souhaitée, puis d’activer le mode vidéo qui va conserver ces paramètres. La correction d’exposition est également disponible en cours d’enregistrement pour moduler l’exposition en fonction des changements de luminosité lors d’un traveling par exemple. Mais ce n’est pas tout ! Le D3100 peut utiliser vos rendus préenregistrés dans les Nikon Picture Control en mode vidéo également. Bref, pour 599 euros, le Nikon D3100 peut aussi satisfaire le vidéaste exigeant et souhaitant contrôler le résultat final moyennant quelques concessions sur le son : enregistré en mono, le son du D3100 ne peut être amélioré, car le boîtier a été privé de prise micro par Dame Nature (les gars du bureau d’étude de mèche avec ceux du marketing) et il faut passer au D7000 pour pouvoir brancher un micro externe. Dommage, car le D3100 possède une prise pour connecter le module GP-1 pourtant… plus accessoire, non ?

Voici une vidéo 1080p prise avec le Nion D3100 :

AF permanent : réactivité, dans la pratique
La grande nouveauté du mode vidéo du Nikon D3100, au-delà de l’accessibilité de la qualité Full HD sur le premier prix Nikon, est l’arrivée d’un autofocus permanent en enregistrement vidéo (et en mode LiveView), une première. Jusqu’alors, envisager la vidéo sur reflex comme alternative à un caméscope pour un public amateur ou débutant était un leur, car il fallait titiller le déclencheur pour pousser l’appareil à effectuer la mise au point, la réaliser soi-même en tournant la bague de MAP de son objectif, du bon côté (pas évident…), ce qui déstabilise l’image… Le Nikon D3100, en mode AF-F, soit « Full Time », réalise le focus sur le sujet en temps réel… avec ses moyens qui restent limités en mode vidéo puisqu’il doit alors compter sur son module autofocus par détection de contraste (type compact vs détection de phase type reflex) et ce n’est pas une mince affaire avec un capteur aussi grand et une définition de 14 mégapixels qui complique la tâche de séparation des éléments… mais le D3100 y arrive et plutôt bien. L’AF est décemment réactif (même si sa MAP en mode vidéo est maintes fois plus lente qu’en mode photo visée reflex) et il met en général une grosse seconde pour faire le point. On sent à l’utilisation que ce système a une marche de progression devant lui pour devenir plus fluide, mais le D3100 sera le premier véritable reflex à offrir ce raffinement et incarne donc le premier reflex amateur que l’on pourra conseiller à un débutant pour son mode vidéo.

Vidéo d’essai de l’AF permanent du D3100 : réactivité, bruit, performance de l’adaptation :

Bruit de mise au point
Un objectif photo n’est pas conçu pour faire office d’optique vidéo…. et son AF, surtout sur une optique de kit, est bruyant. Ce qui reste supportable en photo l’est beaucoup moins en vidéo puisque e micro intégré du D3100, localisé très près de l’objectif, capte le bruit de sa motorisation. On retrouve ce bruit sur la bande-son des vidéos qui arrive même à arriver au niveau sonore de la scène filmée et même à égaler le bruit du vent, auquel est très sensible le petit micro mono du D3100. Dans les vidéos qui illustrent ce test vidéo du D3100, vous entendrez distinctement le bruit de l’objectif… Af-S 18-55mm VR que nous avons utilisé lors de notre test. La parade ?… Nous en voyons trois :
– L’utilisation d’un objectif à motorisation ultrasonique… mais on monte en gamme et leur prositinnement tarifaire ne correspond guère à la clientèle de ce reflex d’entrée de gamme. Nous préférerions donc l’achat du D3100 avec le zoom AF-S 16-85mm F/3,5-5,6 G ED VR qui est équipé de la motorisation ultrasonique Nikon SWM. Cet objectif très qualitatif vous permettra d’ailleurs de bénéficier d’une amplitude de zoom (5x) plus polyvalente que les 3x du 18-55mm de base, mais on arrive à près de 1000 euros pour le total. Le D3100 est également proposé en kit avec le 18-105mm qui, lui aussi, offre la motorisation SWM plus silencieuse pour 699 euros.
– Que Nikon veuille bien prendre cet état de fait en compte et développe un objectif optimisé pour la vidéo avec mise au point interne silencieuse un peu comme Panasonic et son objectif Lumix G Vario 14)140mm Mega O.I.S. HD.
– Utiliser le mode vidéo en mise au point manuelle…. mais on perd le bénéfice de l’AF permanent, ce que feront certainement les utilisateurs les plus aguerris (voir sur nos vidéos tests la différence flagrante de réactivité, fluidité, contrôle et silence de l’utilisation du D3100 en MAP manuelle !) quand les autres, moins exigeants peut-être devront se satisfaire de la captation parasite des bruits de l’autofocus sur leurs vidéos pour pouvoir profiter de l’AF Full Time.

Stabilisation et ergonomie
Un reflex, aussi élaboré soit-il, n’a pas été conçu pour tourner de la vidéo…. et e D3100 n’échappe pas à la règle : sa prise en main permet difficilement d’avoir un plan réellement stable à moins de l’utiliser sur un trépied. La moindre action sur la bague de zooming se traduira immanquablement par le basculement de l’image. (oui, ce n’est pas bien de zoomer durant un enregistrement… mais l’utilisateur amateur abuse du zoom en vidéo, il ne peut s’empêcher).

Dans cette vidéo, un bout d’essai du D3100 en mise au point manuelle, qui reste idéale pour l’utilisateur averti :

Conclusion du test de la fonction vidéo du Nikon D3100
Nous ne bouderons pas notre plaisir de voir la vidéo Full HD arriver sur l’entrée de gamme Nikon. Adapté aux débutants avec un autofocus permanent même s’il gagnerait à être encore plus réactif, le mode vidéo du D3100 satisfera aussi bien un débutant avec sa capacité à adapter sa mise au point en continu et sa simplicité d’emploi avec le switch si pratique, comme à l’utilisateur plus expert qui souhaite rester dans cette gamme de prix pour un boîtier très complet. En effet, pour un utilisateur avancé, le Nikon D3100 offre la maîtrise du rendu par le biais du mode priorité ouverture, de la correction d’exposition et la disponibilité des Picture Control en mode vidéo. Seule la bande-son de vos films restera irrémédiablement en mono…

Le bruit généré par la motorisation autofocus des optiques non « SWM » est gênant et poussera les amateurs de vidéo à opter pour un kit avec objectif à motorisation ultrasonique SWM en attendant un objectif polyvalent optimisé pour la vidéo… mais il ne semble pas au programme chez Nikon.

Les atouts du mode vidéo du Nikon D3100
– Qualité Full HD 1080p
– Enregistrement « progressif »
– Autofocus permanent
– Possibilité de filmer en priorité ouverture
– Disponibilité des Picture Control en vidéo
– Ergonomie du passage visée reflex / enregistrement vidéo
– Possibilités de déruschage basiques sur l’appareil

Les limtations du mode vidéo du Nikon D3100
– l’AF pourrait gagner en rapidité
– Motorisation AF trop bruyante avec zooms nons SWM
– Prise en main « reflex » peu compatible avec une vidéo stable
– Son limité en mono et absence d’entrée micro externe

Advertisements

Ailleurs sur le web