Pour Saxo Bank, le rachat de Facebook par Apple en 2011 est possible

Pour Saxo Bank, le rachat de Facebook par Apple en 2011 est possible

Voilà que l’on reparle du rachat de Facebook par Apple. Saxo Bank vient
en tout cas d’intégrer cette éventualité à ses prévisions pour 2011 dans
le monde économique. Explications.

Publié le 28 décembre 2010 - 11:19 par La rédaction


Saxo Bank : le rachat de Facebook par Apple dans ses prévisions pour 2011

Si l’on pensait l’idée du rachat du réseau social Facebook par Apple enterrée, voilà que la Saxo Bank vient remettre la rumeur aux goûts du jour. En effet, la banque d’investissement danoise a dévoilé ses prévisions économiques pour l’année 2011 et y a fait figurer l’éventualité du rachat de Facebook par Apple.
 

« Qu’est-ce que vous faites quand vous voulez dominer le marché des équipements électroniques et que vous n’avez pas de présence significative dans les réseaux sociaux? Oh, et un trésor de guerre d’environ 51 milliards de dollars? Vous achetez Facebook. […] Cela fait parfaitement sens: Facebook ne fait pas concurrence à Apple et fait face à Google, ce que Jobs aime puisque Google est devenu son nouvel ennemi numéro un. […] La gigantesque base de plus de 500 millions d’utilisateurs de Facebook pourrait être intégrée à celle des consommateurs de produits et services Apple. Chaque utilisateur de Facebook aurait par exemple automatiquement un compte sur l’iTunes Store« 


Un rapprochement Steve Jobs – Mark Zuckerberg en vue du rachat de Facebook ?

Dans l’actualité du mois d’octobre dernier, nous faisions état d’une rencontre entre Steve Jobs et Mark Zuckerberg en vue de cette éventuelle opération de rachat. À l’époque, selon Peter Kafka, d’All Things Digital, la marque à la Pomme se serait mise en tête de racheter le géant du réseau social, Facebook. Dans le détail, une telle acquisition pourrait avoir un sens compte tenu de la complémentarité des deux entreprises. Ping n’étant qu’un embryon de réseau social chez Apple et qu’il n’a pas vocation à concurrencer Facebook. Par ailleurs, Facebook se pose de plus en plus comme un concurrent de Google, ce qui n’est certainement pas pour déplaire à Steve Jobs…

Bien que cela puisse sembler surprenant, Apple et sa valorisation comprise entre 25 et 35 milliards de dollars est aujourd’hui « largement » en mesure de faire l’acquisition d’une entreprise comme Facebook. Officiellement, les deux PDG s’étaient rencontrés pour parler de l’intégration de Facebook Connect au sein de Ping. Mais officieusement, un rapprochement n’aurait-il pas été évoqué ? Affaire à suivre.

Advertisements

Ailleurs sur le web