Un prototype de Macintosh Portable en vente sur eBay

Un prototype de Macintosh Portable en vente sur eBay

Un prototype de Macintosh Portable avec trackball à gauche est
actuellement en vente sur eBay. Ce Mac portable de 1990 nous montre à
quel point les progrès réalisés pour en arriver jusqu’à l’actuel MacBook
Air 11″ sont grands.

Publié le 29 décembre 2010 - 11:00 par La rédaction


Macintosh Portable : Un morceau de l’histoire d’Apple en vente sur eBay

Cette fois, eBay nous dévoile un prototype de Macintosh Portable, développé en 1989 et spécialement conçu pour les gauchers, avec un trackball placé à gauche. Le prototype serait en parfait état, mais ne réussirait pas à démarrer pour cause de batterie en fin de vie. Et à l’époque, impossible de démarrer la machine en étant uniquement branché sur le secteur, la puissance fournie par le bloc secteur étant insuffisante…

S’il vous prenait l’idée d’acquérir ce modèle unique, sachez qu’il suffira d’y relier un chargeur de PowerBook 100 ou de remplacer les cellules de la batterie par des piles 6V.
 

Ce Macintosh Portable est un modèle de démonstration et n’a donc jamais été commercialisé. Le vendeur eBay précise qu’un document daté du mois d’août 1990 est fourni avec, attestant que cet appareil avait été remis à un employé d’Apple.


Macintosh Portable : Caractéristiques techniques

D’un point de vue technique, ce prototype était équipé d’un processeur Motorola 68000 cadencé à 16 MHz avec 1 Mo de mémoire vive extensible à 5Mo et 4 Mo de capacité de stockage. Par ailleurs, le poids total de la machine atteignait les 7,2 kgs, en raison notamment de sa batterie au plomb-acide.
 

L’objet est en vente à 1 750$ sur eBay et n’a pour l’instant reçu aucune enchère.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • Emmanuel Cozic

    C’est particulièrement débile comme principe d’augmenter les prix de ventes pour cette machine qui de toute manière ne fonctionne plus car la batterie est morte.

    Mettre des valeurs si fortes, ça évite aux gens de se séparer de leurs machines, de les réparer et ça plombe le marché de l’occasion.

    J’ai 2 Mac Portables 1989 et je vais bientôt avoir une batterie neuve, remis à neuf par des modules achetés aux USA.

    Acquéreur d’un Mac Portable 1989 à plus de 75€ pour un appareil qui ne démarre pas, c’est déjà beaucoup trop d’argent jeté par la fenêtre, c’est pas uniquement débile, c’est aussi particulièrement con ! Alors 1750$, ce doit être une volonté de détruire toutes possibilités aux fans de la Pomme Multicolore de réussir à conserver leur patrimoine !

    Comment fera une personne qui veut acquérir un matériel pas trop rare comme ce Mac dans l’avenir ? Vu les prix, les Mac de cette génération qui ne fonctionnent pas, finirons à la poubelle au lieu de les conserver, vu qu’une machine HS coûte plus cher qu’une en état de marche, soit au plus bas prix sur internet, environ 350€ et au plus sur eBay 1500€ et 1750$ pour un matériel cassé !

    Ces machines ne sont pas très rares, on en vois assez régulièrement sur les annonces en lignes, à des prix assez élevés, mais encore abordables, bien que vendus HS car la batterie est morte dans la majorité des cas. Bientôt, par la volonté de gens débiles en quête de financement rapide, ces matériels finirons par disparaître, non pas de leurs raretés, mais des prix exagérément démesurément gonflés et donc personne ne voudra revendre son produit et donc le marché de l’occasion fléchira.

    L’occasion vie et fait vivre car c’est de l’occasion. De l’occasion HS, vendu hors de prix, ce n’est pas de l’occasion, c’est du capitalisme basé sur des matériels de collection, mais pas seulement, aussi sur les faibles revenus et les pauvres : Si aujourd’hui un pauvre peut acquérir un matériel informatique à faible coût, qu’en sera-t-il quand il ne pourra même plus investir pour des matériels cassés ? Bientôt il y aura des hommes en arme devant les encombrants (poubelles) au bas des immeubles.

  • Emmanuel Cozic

    C’est particulièrement débile comme principe d’augmenter les prix de ventes pour cette machine qui de toute manière ne fonctionne plus car la batterie est morte.

    Mettre des valeurs si fortes, ça évite aux gens de se séparer de leurs machines, de les réparer et ça plombe le marché de l’occasion.

    J’ai 2 Mac Portables 1989 et je vais bientôt avoir une batterie neuve, remis à neuf par des modules achetés aux USA.

    Acquéreur d’un Mac Portable 1989 à plus de 75€ pour un appareil qui ne démarre pas, c’est déjà beaucoup trop d’argent jeté par la fenêtre, c’est pas uniquement débile, c’est aussi particulièrement con ! Alors 1750$, ce doit être une volonté de détruire toutes possibilités aux fans de la Pomme Multicolore de réussir à conserver leur patrimoine !

    Comment fera une personne qui veut acquérir un matériel pas trop rare comme ce Mac dans l’avenir ? Vu les prix, les Mac de cette génération qui ne fonctionnent pas, finirons à la poubelle au lieu de les conserver, vu qu’une machine HS coûte plus cher qu’une en état de marche, soit au plus bas prix sur internet, environ 350€ et au plus sur eBay 1500€ et 1750$ pour un matériel cassé !

    Ces machines ne sont pas très rares, on en vois assez régulièrement sur les annonces en lignes, à des prix assez élevés, mais encore abordables, bien que vendus HS car la batterie est morte dans la majorité des cas. Bientôt, par la volonté de gens débiles en quête de financement rapide, ces matériels finirons par disparaître, non pas de leurs raretés, mais des prix exagérément démesurément gonflés et donc personne ne voudra revendre son produit et donc le marché de l’occasion fléchira.

    L’occasion vie et fait vivre car c’est de l’occasion. De l’occasion HS, vendu hors de prix, ce n’est pas de l’occasion, c’est du capitalisme basé sur des matériels de collection, mais pas seulement, aussi sur les faibles revenus et les pauvres : Si aujourd’hui un pauvre peut acquérir un matériel informatique à faible coût, qu’en sera-t-il quand il ne pourra même plus investir pour des matériels cassés ? Bientôt il y aura des hommes en arme devant les encombrants (poubelles) au bas des immeubles.