Apple : un nouvel arrêt maladie pour Steve Jobs

Apple : un nouvel arrêt maladie pour Steve Jobs

Coup de tonnerre dans les sphères financières et Geek-Apple-Lovers aujourd’hui : l’emblématique patron d’Apple, Steve Jobs, a annoncé aujourd’hui être à nouveau placé en arrêt maladie pour une durée indéterminée, afin de se concentrer sur sa santé.

Publié le 17 janvier 2011 - 16:22 par La rédaction

Déjà contraint par la passé à prendre un congé maladie à cause d’un cancer du pancréas (en 2004) et une greffe de foie (en 2009), le très charismatique Steve Jobs, patron d’Apple et animateur des dernières keynotes de la firme, a annoncé aujourd’hui être se mettre à nouveau en arrêt maladie. C’est en effet via un mail envoyé aux employés d’Apple que Steve Jobs a annoncé que le conseil d’administration lui avait accordé un congé afin qu’il puisse se concentrer sur sa santé, tout en précisant qu’il continuera à participer aux grandes décisions stratégiques.  
 
« A ma demande, le conseil d’administration m’a accordé un congé maladie pour que je puisse me concentrer sur ma santé. En tant que PDG, je vais continuer à participer aux grandes décisions stratégiques pour Apple. J’ai demandé à Tim Cook de prendre en charge les opérations quotidiennes. J’ai une grande confiance en Tim et en notre équipe de direction pour faire de l’excellent boulot dans l’exécution de notre plan stratégique en 2011. J’aime Apple et j’espère pouvoir revenir le plus vite possible. En attendant, ma famille et moi-même apprécierions vraiment le respect de notre vie privée. » précise Steve Jobs dans son courrier.
 
En l’absence de Steve Jobs et comme ce fut déjà le cas en 2009, c’est Tim Cook qui prend le contrôle d’Apple, à quelques semaines de l’annonce tant attendue d’un certain iPad 2. A noter qu’au moment de l’annonce, l’action Apple a chuté de 6,5% à la bourse de Francfort, preuve supplémentaire de l’influence du grand manitou d’Apple. Cette annonce intervient d’ailleurs lors d’un jour de fermeture de la bourse de New York et à la veille de l’annonce des résultats trimestriels d’Apple dont les analystes voyaient déjà l’action atteindre les 500$… avant cette annonce.
Advertisements

Ailleurs sur le web