Readability n’est pas autorisé sur l’App Store

Apple a fixé la semaine dernière les modalités de son service d’abonnement proposé par l’App Store et c’est l’éditeur de l’application Readability qui est le premier à en faire les frais. Readability est un service de sauvegarde d’articles parus sur internet. Autrement dit, contre le paiement d’un abonnement à 5$ par mois, il est possible de conserver un article vu sur internet pour une consultation ultérieure. Au passage, l’article est débarassé de ses bandeaux publicitaires et 70% du montant de l’abonnement est reversé aux éditeurs.
 

Seulement, les conditions imposées par Apple en matière d’abonnement pour les applications proposées sur l’App Store sont claires : « si un éditeur propose une offre d’abonnement en dehors de l’AppStore, cette offre doit également être proposée au sein de l’AppStore, afin que les clients puissent facilement s’abonner d’un simple clic. En outre, les éditeurs ne peuvent plus fournir des liens dans leurs applications (pour un site web, par exemple) qui permettent au client d’acheter du contenu ou des abonnements en dehors de l’application« .
 


Voilà donc un modèle économique auquel Readability ne pourra pas se plier, compte tenu de son mode de fonctionnement dans lequel 70% des revenus sont déjà reversés aux éditeurs. Après l’application Sony Reader, c’est Readability qui se heurte aux conditions d’utilisation de l’App Store…


Readability répond à Apple

Sur son blog (via iTespresso), Readability a publié une lettre ouverte à Apple :
« Nous pensons que votre nouvelle politique a des relents de cupidité […] Des applications proposant des abonnements représentent une minuscule fraction de vos revenus. Une grande partie de votre succès dans les ventes de vos iPhone et iPad vient en partie du fait de l’incroyable développement de votre écosystème d’applications. […]« 

Par ailleurs, Readability souligne que la mise en place par Apple de ce système d’abonnement « ne fait que décourager les petites entreprises comme la nôtre d’investir dans le développement d’applications pour iOS […]« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here