Test Killzone 3, l'un des meilleurs FPS de sa génération sur PS3

Test Killzone 3, l’un des meilleurs FPS de sa génération sur PS3

Après un Killzone 2 très décrié avant même sa sortie, voilà que la licence exclusive à Sony revient sur Playstation 3 pour un troisième opus plus abouti et plus dynamique que son aîné.

Publié le 28 février 2011 - 8:00 par La rédaction

Et de trois pour Killzone !

Démarrée sur Playstation 2, la licence Killzone a réussi à
s’imposer comme un standard du genre FPS sur console, grâce à une ambiance
originale et surtout une réalisation globale impressionnante. Bien que Killzone
2 ait souffert d’une vidéo un peu trop ambitieuse (et retouchée) des mois avant
sa sortie, Guerrilla Games remet le couvert avec un troisième opus qui a moins
fait parler de lui en amont, mais qui se révèle d’une qualité absolument
extraordinaire.

L’histoire de Killzone 3 prend place directement après les
évènements relatés dans l’épisode précédent et l’exécution du chef ennemi
Visari. On retrouve donc notre escouade de l’ISA qui va devoir tout faire pour
survivre aux assauts Hellghasts. L’ambiance reste donc sensiblement la même et
l’on retrouve un FPS futuriste, bien plus abouti néanmoins que son
prédécesseur. En effet, Killzone 3 affiche une technique absolument renversante
et constitue sans doute l’un des plus beaux FPS de sa génération. Les
différents effets à l’écran sont superbement retranscrits, et l’on ressent
immédiatement l’intensité des combats. On appréciera notamment la possibilité
d’éliminer silencieusement ces ennemis, mais également les différentes
animations très détaillées qui renforcent le réalisme de l’ensemble.
Un pur régal pour les rétines donc.

Plus beau, plus dynamique et mieux maitrisé

Plus beau que son prédécesseur, Killzone 3 est également
plus varié et l’on retrouve ainsi des phases de gunfights intenses, mais aussi
quelques séquences typées infiltration, sans oublier des phases à bord de
véhicules et la possibilité de piloter un jetpack. Les environnements visités
sont eux aussi plus variés. La trame principale reste relativement simpliste,
mais la beauté des lieux et la puissance que dégage le jeu poussent
irrémédiablement le joueur à avancer. L’ambiance sonore est elle aussi
extraordinaire, et finit de parachever le côté grand spectacle de l’ensemble.

Côté jouabilité, là aussi Killzone 3 bénéficie de nombreux
ajustements, à commencer par un déplacement plus dynamique, bien moins lourdaud
que dans l’opus précédent. Les ennemis réagissent de manière logique et
certaines phases sont d’un réalisme à tomber à la renverse. Le jeu propose
évidemment une campagne solo, mais permet également de vivre l’aventure avec un
compagnon d’infortune, en local uniquement. Une option plus que bienvenue, qui
modifie la façon d’appréhender certains passages plus ou moins délicats. Bien
sûr, un mode en ligne est également de la fête et permet de batailler contre
des joueurs du monde entier. Côté durée de vie, il faudra compter une dizaine
d’heures pour voir le bout de l’aventure solo.

Le PS Move et la 3D aussi de la partie !

En effet,  Killzone 3 permet également au
joueur de s’adonner aux joies du PS Move puisque le jeu est entièrement
compatible avec le périphérique de Sony. On peut donc viser directement ses
ennemis à l’écran via le PS Move, les déplacements étant assurés par le
Navigation Controller tenu dans l’autre main. Ce mode est plutôt réussi, même
s’il est rapidement difficile de s’y retrouver, la faute à un curseur un peu
trop nerveux parfois. Killzone 3 est également compatible 3D, et force est
d’admettre que le jeu prend une toute autre dimension (forcément) pour peu que
l’on dispose du matériel adéquat. Certaines scènes ressortent très nettement de
l’écran, et les diverses particules (neige, sable, fumée…) en premier plan
sont très bien rendues. De quoi augurer du très bon pour les prochaines productions
compatibles 3D sur Playstation 3.

Verdict

Killzone 3 est une incontestable claque technique, tant sur
le plan visuel que sonore. Le jeu est plus beau, plus prenant, plus dynamique
que son prédécesseur, et même ceux qui n’avaient pas forcément accroché aux
opus précédents devraient apprécier ce dernier épisode, tant il a bénéficié
d’un soin extrême de la part de ses développeurs. Le mode coopération en local
est également des plus appréciables, mais c’est surtout le côté grand spectacle
qui ressort…d’autant plus si vous bénéficiez d’un écran 3D.

Advertisements

Ailleurs sur le web