Rachat de SFR : Vivendi et Vodafone en désaccord

Rachat de SFR : Vivendi et Vodafone en désaccord

Vivendi, à l’origine de SFR et détenteur à plus de 50% du groupe,
souhaite désormais s’emparer de la totalité en rachetant les parts
détenues par Vodafone, deuxième actionnaire principal. Les négociations
s’annoncent difficiles.

Publié le 15 mars 2011 - 12:36 par La rédaction

Vivendi souhaite récupérer SFR chez Vodafone

Vivendi a fait du chemin depuis le milieu des années 90 lorsque l’entreprise était encore la Générale des Eaux. A l’origine de la création de la Société française du radiotéléphone (SFR), Vivendi souhaite aujourd’hui récupérer la totalité de l’opérateur français en rachetant les parts détenues par le groupe britannique Vodafone. En acquérant ces parts qui s’élèvent à 44%, Vivendi détiendrait à nouveau la quasi-totalité du deuxième opérateur mobile français, mais selon Reuters, les deux groupes auraient du mal à s’entendre sur le prix. « (Les deux groupes) n’arrivent pas à s’entendre sur le prix« , rapporte l’agence Reuters selon une source proche du dossier. « Vodafone est assez gourmand. Il demande un prix proche de 8,5 milliards d’euros, ce que Vivendi ne paiera jamais« , peut-on lire dans un article paru en ce début de semaine.

De 7 à 8,5 milliards d’euros pour 44% de SFR

Selon le Financial Times cité par Reuters, Vivendi ne serait pas prêt à dépasser 6 milliards de livres sterling soit près de 6,92 milliards d’euros pour le rachat de SFR, ce qui est loin de convenir à Vodafone. Le montant de l’opération est estimé en fonction de l’EBITDA (Earnings before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization – en Français, Revenus avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations) : Vivendi chiffre les parts possédées par Vodafone à 5 ou 6 fois l’EBITDA tandis que Vodafone parle d’au moins 6 fois l’indicateur. Pour le moment, les deux acteurs n’ont fait aucun commentaire et il semblerait que les négociations soient bien parties pour s’installer dans la durée.

Advertisements

Ailleurs sur le web