Nikon D810A : un reflex numérique pour photographier le cosmos

dévoile aujourd’hui le D810A, un appareil photo reflex numérique équipé d’un capteur au format FX de 36,3 millions de pixels et de fonctions spécialement dédiées à l’astrophotographie. Il dispose de notamment d’un filtre infrarouge modifié qui est quatre fois plus sensible à la longueur d’onde Ha, (la longueur d’onde hydrogène alpha émise par les nébuleuses), qui est de 656,3 nanomètres, qui se situe dans le domaine rouge du spectre visible. Cet appareil photo reflex numérique très haut de gamme est résolument destiné aux astronomes ou aux passionnés avertis. Ce reflex numérique haut de gamme est une version spécialement dédiée à astrophotographie du Nikon D810.

D810A_20_1.8_front34r

Un reflex numérique dédié à l’astrophotographie

Le Nikon D810A est équipé d’un capteur plein format de 36,3 millions de pixels qui permet d’obtenir des images très contrastées. Ce capteur au format FX est dépourvu de filtre passe-bas optique. De technologie CMOS,  le capteur au format 35,9 x 24 mm permet de filmer en Full HD (1080p) au format FX ou DX à 50p et 60p en réduisant au minimum le bruit, le moiré et l’altération des couleurs. Sa plage de sensibilité s’étend de 200 à 12 800 ISO et peut grimper jusqu’à 51 200 ISO. Ces sensibilités très élevées permettent d’obtenir des images nettes et détaillées grâce à l’apport de la fonction de réduction de bruit 3D. Le Nikon D810A est épaulé par un processeur de traitement d’images EXPEED 4 permettant d’améliorer les performances globales, notamment le rendu d’image, la sensibilité et permet d’obtenir des cadences de prise de vues élevées lors de l’enregistrement de vidéos. Ce processeur équipe également le Nikon D4S et apporte une sensation de profondeur. De plus, il permet de réduire les aberrations chromatiques.

D810A_front

Un filtre infrarouge modifié 4 fois plus sensible à la longueur d’onde Ha

Le Nikon D810A est équipé d’un filtre infrarouge (IR) modifié qui permet d’augmenter la transmission de lumière rouge émettant la longueur d’onde hydrogène (Ha), ce qui le différencie des autres reflex numériques qui ne sont pas adaptés pour photographier des nébuleuses avec un filtre IR non modifié. Les reflex numériques standards sont équipés de filtres optiques qui font baisser les couleurs rouges sur les images et les photographes anstronomes recherchent l’inverse pour obtenir des images claires et nettes des nébuleuses photographiées. Le filtre IR modifié du Nikon D810A est donc quatre fois plus réceptif à la longueur d’onde Ha, qui se situe à une longueur d’onde d’environ 656 nanomètres, que les filtres des autres reflex numériques. Cette longueur d’onde se trouve dans le domaine rouge du spectre visible et permet de photographier plus aisément les nébuleuses.

D810A_14_24_top

Des fonctions spécialement dédiées à l’astrophotographie

Le Nikon D810A dispose de fonctions spécialement dédiées à l’astrophotographie. Outre les modes Pose B et Pose T, le Nikon D810A dispose d’un mode manuel destiné à l’exposition prolongée avec une durée maximale de 900 secondes. Une obturation électronique peut également être activée et permet de réduire les vibrations internes durant l’exposition. Un mode visée écran est disponible et facilitera le cadrage. Il est utilisable en mode B et T. L’image en visée écran peut être agrandie jusqu’à 23 fois comme sur le Nikon D810. Pour vérifier le niveau, lors de prises de vues avec viseur, un horizon virtuel s’affichera en rouge.

D810A_left

Le Nikon D810A, qui reprend les principales caractéristiques du Nikon D810 a été conçu pour effectuer des prises de vues prolongées et est équipé d’un accumulateur EN-EL15 de grande capacité, permettant d’effectuer jusqu’à 3 860 photos par charge. Il peut également être complété par d’autres sources d’alimentation, notamment avec la poignée-alimentation MB-D12 de Nikon permettant de  réaliser jusqu’à 10 660 images par charge.

Caractéristiques principales du Nikon D810A

  • Capteur au format FX de 36,3 millions de pixels
  • Filtre à infrarouge modifié : quatre fois plus réceptif que le D810
  • Mode manuel d’exposition prolongée
  • Obturation électronique au premier rideau
  • Plage de sensibilités de 200 à 12 800 ISO est extensible jusqu’à l’équivalent de 51 200 ISO
  • Prises de vues en rafale illimitées
  • Visée écran : l’image peut être agrandie jusqu’à 23 fois
  • Horizon virtuel rouge
  • Picture Control 2.0
  • Système AF 51 points Multi-CAM 3500FX configurable en 9, 21 ou 51 points et sensible jusqu’à -2 IL
  • Moniteur ACL RVBW antireflet de 8 cm (3,2 pouces)
  • Fonction D-Movie avec mode multizone
  • Vidéos Full HD (1080p) au format FX ou DX, à 50p/60p
  • Obturateur rapide et résistant
  • Accumulateur EN-EL15 grande capacité
  • Boîtier en alliage de magnésium

Prix et Disponibilité

Le Nikon D810A sera disponible à compter du 28 mai 2015 au prix public estimé TTC de 3 699 euros chez certains revendeurs spécialisés.

2 Commentaires

  1. Sauf à n’avoir pas de limite de budget et être un fan de Nikon, on peut vraiment s’interroger sur le type d’amateur qui mettra 3700 euros pour un D810 défiltré. Pour le planétaire, le solaire et le paysage de nuit, la longueur d’onde Ha n’a pas trop d’intérêt.. ensuite pour le ciel profond avec le meme budget on investit dans une caméra CCD…bref ca sent un peu le coup de pub pour dire ben ouais nous aussi on a un 60Da (qui a fait lui aussi un gros bide).

  2. Sauf à n’avoir pas de limite de budget et être un fan de Nikon, on peut vraiment s’interroger sur le type d’amateur qui mettra 3700 euros pour un D810 défiltré. Pour le planétaire, le solaire et le paysage de nuit, la longueur d’onde Ha n’a pas trop d’intérêt.. ensuite pour le ciel profond avec le meme budget on investit dans une caméra CCD…bref ca sent un peu le coup de pub pour dire ben ouais nous aussi on a un 60Da (qui a fait lui aussi un gros bide).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here