Zone Numerique

Nintendo Switch : pas de cartouche 64 Go avant 2019 !

Un nouveau souci de mémoire pour la Switch

Lancée en mars dernier, la Switch de Nintendo connait un succès fulgurant en boutiques, et succède avec brio à une Wii U que tout le monde a déjà oubliée. Avec plus de 10 millions de consoles vendues début décembre, Nintendo a fait le plein également à Noël, avec énormément de consoles sous les sapins du monde entier. A tel point que le serveur eShop de la console a littéralement explosé durant de longues heures ce 25 décembre.

Pourtant, si la Nintendo Switch offre de nombreuses qualités, elle souffre également de quelques défauts comme une configuration un peu limite et quelques faiblesses en mode nomade (Xenoblade Chronicles 2, Rime…), sans oublier une mémoire interne assez ridicule. En effet, si les PS4 Pro et Xbox One X affichent une mémoire interne de 1 To, la Nintendo Switch doit se contenter de… 32 Go. Certes, les machines ne boxent pas dans la même catégorie, mais le stockage de la Nintendo Switch reste un souci majeur, pour les joueurs comme pour les développeurs.

En effet, certains titres récents imposent aux joueurs de télécharger une mise à jour pour fonctionner correctement. Cela est du à la limite des cartouches de jeu, actuellement plafonnées à 32 Go seulement. Nintendo avait promis de proposer des cartouches de 64 Go dès 2018, mais il faudra finalement attendre l’année suivante vient d’annoncer le géant nippon.

Un coup dur pour les développeurs, puisque ces derniers vont devoir tenter de se contenter des 32 Go alloués par Nintendo, ou imposer aux joueurs le téléchargement de données additionnelles… et donc de disposer d’une carte SD. Du côté des joueurs, on peste évidemment face à cette mémoire insuffisante, qui ne permet pas de télécharger librement les différents jeux proposés sur l’eShop, la Nintendo Switch étant d’ailleurs plutôt fournie en terme de jeux disponibles uniquement au format dématérialisé.