Nintendo Switch : pas de navigateur web, de Netflix, de YouTube...

Nintendo Switch : pas de navigateur web, de Netflix, de YouTube…

Nintendo l’a confirmé, la Switch ne bénéficiera pas du moindre navigateur web à sa sortie, ni même de Netflix ou de YouTube.

Publié le 9 février 2017 - 7:45 par Stéphane Ficca

Pas (trop) de multimédia pour la Switch

Dans moins d’un mois maintenant, la Nintendo Switch sera disponible en boutiques, au Japon, aux Etats-Unis, mais également en Europe. La dernière née de chez Nintendo espère évidemment faire rapidement oublier le fiasco Wii U, une machine dont la production a été stoppée par le groupe nippon, bien décidé à camoufler cette sombre période de son histoire. Rappelons en effet que la Wii U constitue la console de salon la moins vendue de l’histoire de Nintendo, avec environ 15 millions d’unités écoulées dans le monde.

Nintendo Switch Pack

Publicité

En ce qui concerne la Switch, Nintendo pourra compter sur la présence d’un certain Zelda au line-up, une saga pour le moins emblématique qui aura pour lourde tâche de faire s’écouler des stocks de console. En effet, hormis ce Breath of the Wild, force est d’admettre que le line-up de la Switch reste assez pauvret, et hormis un « 1,2 Switch » assez creux, un Super Bomberman R au goût rétro et quelques jeux indés, il faudra se montrer patient pour voir arriver un nouveau Mario (fin 2017), un nouveau Metroid ou un nouveau F-Zero.

Contrairement à la Wii U, la Switch devrait toutefois revenir aux bases mêmes de Nintendo : le jeu vidéo. En effet, dans un entretien accordé au Time, le PDG du groupe est revenu sur certains détails concernant la Switch, et Nintendo semble avoir décidé de recentrer ses activités autour du gaming, au grand dam des amateurs de multimédia. Ainsi, Tatsumi Nikishima a d’ores et déjà confirmé que la Switch n’inclura pas le moindre navigateur web à la sortie. De même, la Switch ne permettra pas de profiter des joies de YouTube, ni même de regarder ses séries préférées sur Netflix. On imagine que la console ne proposera pas non plus de compatibilité Twitter ou Facebook. Néanmoins, certaines de ses fonctions pourraient être proposées ultérieurement, selon les retours des joueurs sans doute.

Nintendo Switch

Un mal pour un bien ?

Evidemment, certains vont hurler au scandale face à ces « absences », mais à force de trop s’éparpiller, et vouloir proposer toujours plus d’applications, de fonctions sociales et autres, certains constructeurs de consoles ont fini par en oublier l’essentiel : le jeu. Ainsi, si la Wii U permettait de surfer sur le web, de profiter de Netflix et de YouTube, combien sont ceux qui auraient préféré que Nintendo accordent du temps à l’élaboration de jeux plutôt qu’à ces applications, qui plus est désormais disponibles sur tous nos terminaux (TV, smartphones, tablettes…) ?

Du côté de la concurrence, on remarque que Microsoft avait lui aussi fait le choix de proposer une Xbox One très polyvalente, permettant de jouer bien sûr, mais aussi de profiter de très nombreux services : Kinect, CanalPlay, TV, Netflix, YouTube, Twitch… De son côté, avec sa PS4, Sony avait décidé de recentrer l’expérience autour du jeu vidéo, tout en proposant néanmoins des services multimédia « essentiels », mais en conservant une interface très claire, et un credo simple : « For the Players« . Une stratégie gagnante pour Sony, et une PS4 autrement plus « simple » d’utilisation qu’une Xbox One, laquelle a depuis abandonné pas mal de ses logiciels annexes (Kinect, Xbox Fitness…) pour revenir (autant que possible) vers le jeu vidéo.

Zelda-Switch-PSP-2

Découvrez à quoi ressemblent les boitiers de jeu Nintendo Switch

Du côté de chez Nintendo, on compte bien (re)faire de la Switch une vraie console de jeu, sans la moindre fioriture. Toutefois, pour imposer sa console dans les salons, il faudra que Nintendo et ses partenaires parviennent à proposer régulièrement de nouveaux titres dignes de ce nom, ce qui n’a pas été le cas sur Wii U. Tout reste à faire donc pour la nouvelle Switch, particulièrement attendue au tournant par les férus de la firme, déçus (ou non) par la Wii U, et qui espèrent (comme nous) retrouver un Nintendo flamboyant, comme « avant ».


Ailleurs sur le web


One Comment

  1. htrs sdhf

    9 février 2017 at 10 h 19 min

    Nintendo traumatisé par la faille wiiU avec le navigateur internet

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *