Nintendo Switch : rayures, bugs, joy-con HS... la vidéo qui fait mal

Nintendo Switch : rayures, bugs, joy-con HS… la vidéo qui fait mal

Succès commercial historique pour Nintendo en France, la nouvelle console Switch souffre malgré de quelques défauts de jeunesse. La preuve en vidéo.

Publié le 10 mars 2017 - 8:27 par Stéphane Ficca

#JaiMalAMaSwitch

Elle fête aujourd’hui sa toute première semaine de commercialisation, la Nintendo Switch a su créer l’événement depuis le 3 mars dernier, bien aidée par son concept hybride, la présence au line-up du tout nouveau Zelda : Breath of the Wild, et une vraisemblable irrésistible « envie de Nintendo » de la part des joueurs du monde entier. En France, Nintendo a confirmé un lancement historique pour le groupe, avec plus de 105 000 exemplaires écoulés en l’espace de quelques jours à peine.

Nintendo Switch

A lire également : In Bed With… la Nintendo Switch

Une console hybride qui fait globalement le bonheur de tous les « early adopters », et chacun peut apprécier la Nintendo Switch à sa façon, que ce soit en tant que console de salon, ou en tant que console nomade, voire un astucieux mélange des deux. Conformément au fameux « Seal of Quality » de Nintendo, la console tient ses promesses, avec une interface très sobre et bigrement véloce, sans oublier une flexibilité absolument impeccable, avec un passage du mode salon au mode nomade (et inversement) en une fraction de seconde. La promesse de simplicité et d’efficacité est tenue, rien à redire à ce sujet.

Switch-screen

Toutefois, comme à chaque lancement de nouvelle machine, certains joueurs semblent éprouver quelques soucis techniques avec leur Switch fraîchement déballée. Ainsi, la dernière-née de chez Nintendo semble souffrir de quelques erreurs de jeunesse, avec notamment un joy-con gauche qui semble parfois se déconnecter de la machine, de manière assez aléatoire. Selon Nintendo, ce sont les équipements électriques proches de la console qui pourraient créer des interférences, mais l’explication ne convainc pas vraiment. De même, certains utilisateurs éprouvent des difficultés avec l’écran de la machine, ce dernier affichant parfois un écran bleu, parfois une image qui clignote, sans oublier une interface tactile parfois inerte… au grand dam des joueurs. Comme tout appareil doté d’un écran LCD, certaines Switch souffrent d’un ou plusieurs pixels morts… ce qui n’est pas pris en charge par la garantie, comme chez la majorité des constructeurs.

Des errances techniques qui ne sont évidemment pas exclusives à la Nintendo Switch, puisque chaque lancement d’une nouvelle console offre son lot de défaillances techniques. Toutefois, de nombreux joueurs s’interrogent (à juste titre) sur la conception même du dock de la console, celui-là même dans lequel la tablette doit être insérée pour basculer l’image sur la TV. En effet, outre son côté très plastique, le dock ne dispose pas de la moindre protection interne, et certains joueurs peuvent d’ores et déjà observer de fines rayures sur l’avant et/ou l’arrière de leur Switch, des rayures causées par le frottement inévitable de la console à l’intérieur de ce même dock… A ce sujet, il convient de rappeler que la Switch dispose d’un écran en plastique, ce qui permet certes d’éviter au maximum les casses d’écran, mais ce dernier est autrement plus sujet aux rayures qu’un écran de smartphone premium par exemple. Certains pestent également face aux petites dragonnes fournies, qui se clipsent très facilement sur les petits joy-con, mais qui restent particulièrement difficiles à retirer, comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessus.

Du côté de chez Nintendo, on prend évidemment le soin de remplacer rapidement les Switch défectueuses, via un système de garantie particulièrement efficace. Toutefois, on espère que le géant nippon saura rapidement corriger le tir en ce qui concerne le dock, en proposant pourquoi pas dans les prochaines semaines un dock remanié, doté par exemple de fines protections pour éviter d’occasionner des rayures sur la console.

(Via THM)

Publicité

Ailleurs sur le web





  • mickael-81

    J’en suis à ma 3e console renvoyé chez Amazon. Autant le dire honnêtement et objectivement, cette console n’est rien d’autre qu’une tablette tactile avec le logo Nintendo et une paire de manette bluetooth, qui ne sont que des gadgets made in Nintendo.
    J’ai le jeu de Zelda, mais pas console pour y jouer. Et je suis dans l’attente soit d’un remplacement, car elle est en rupture de stock. Délai de réapprovisionnement entre 1 et 3 mois.
    La console est en rupture, mais la faute à qui ? Nintendo ?
    Si il y a environ 10% à 20% de console défectueuses, c’est facile de deviner qu’à fur et à mesure de les remplacés ou échangés cela réduit les stocks chez les revendeurs.
    Ajoutés à cela, cela gonfle artificiellement les chiffres de vente annoncés par Nintendo.
    Dans 1 an, on aura les vrais chiffres de vente, avec le Chiffre d’affaires réalisés sur la vente de cette console.
    C’est seulement là qu’on verra si cette console se sera bien vendu ou non.

    • Steph_ZN

      Bonjour,
      ah oui, 3ème console renvoyée tout de même… :-/ Toujours pour le même souci ?
      Aucun problème de mon côté, si ce n’est ce dock plastique sans aucune protection, dans lequel on nous demande de glisser la Switch, avec cette crainte de rayure(s) :(.

      • mickael-81

        Nan, heureusement pas toutes avec le même soucis.
        La première : les 2 Joy-con n’était pas détectés par la console, et même une fois la mise à jour effectué.
        La seconde : Elle ne lisait pas les cartouches de jeu. Je mettait la cartouche de Zelda, elle ne détectait pas la cartouche. Une console qui a un lecteur de cartouche défectueux en sorti d’usine, faut le faire.
        La troisième : elle fonctionnait très bien… jusqu’au moment où elle a fait la mise à jour. Ensuite, c’était un écran noir, qui s’allumait (je voyais le rétro-éclairage qui s’allumait), mais rien ne s’affichait… et j’ai pourtant attendu 3 – 4 heures. Les Joy-con qui était bien allumé et connecté à la console (voyants vert allumé), mais la console gardait un écran noir.
        > Je suis toujours dans l’attente du diagnostic du SAV Nintendo, c’est eux qui procèderont soit à un échange, soit donnera l’ordre de me rembourser à Amazon.
        En prime, j’ai un beau Zelda (BoW) dans une très joli jaquette, qui prend juste la poussière pour l’instant. En espérant ne pas avoir de soucis, si je viens à récupérer une nouvelle switch, car je n’y ai pas retouché depuis la première, et j’ai pas pût supprimer la sauvegarde, car les jeux sont désormais liés au compte/console.