No Man’s Sky (encore) dans la tourmente

Cet été, Hello Games a lancé en boutiques son tant attendu No Man’s Sky, un jeu particulièrement mis en avant par Sony durant ces conférences, avec pour ambition de proposer une épopée spatiale sans précédent sur PlayStation 4 (et Steam). Au fil des présentations, le studio Hello Games mettait clairement l’eau à la bouche des joueurs, avec de très nombreuses promesses, tant sur le gameplay, que sur la technique ou même le contenu du jeu.

nomansky

A sa sortie, No Man’s Sky a évidemment surpris son monde… de par l’absence de nombreux éléments pourtant confirmés en amont par l’équipe de développement à l’occasion de nombreuses interviews. Outre une réalisation technique revue à la baisse (comme souvent malheureusement…), No Man’s Sky souffrait de nombreuses absences, si bien que le très sérieux Advertising Standards Authority (ASA) britannique a été prié de se pencher sur la question, pour définir si oui ou non, la communication autour de No Man’s Sky pouvait être considérée comme de la publicité mensongère.

On se souvient notamment de l’impressionnante démonstration vidéo diffusée par Sony durant l’E3 2014, qui ne reflète en rien (ou presque) le résultat final de No Man’s Sky. Une vidéo que l’on retrouve d’ailleurs sur la page Steam du jeu, et qui peut faire croire au futur acquéreur, qu’il s’agit bien ici d’une démonstration de gameplay du jeu définitif, et non d’une vidéo datant d’il y a deux ans, et nettement plus fournie en détail que le jeu actuellement en boutiques. A noter toutefois que l’enquête de la ASA vise Hello Games bien sûr, ainsi que Steam, mais pas Sony, puisque le nippon ne gère pas l’édition numérique de No Man’s Sky, mais est seulement éditeur de la version Blu-Ray.

[youtube id= »-5jWtz3rzco » width= »620″ height= »360″]

Il y a quelques semaines, Sony avait d’ailleurs reconnu, par la voix de Shuhei Yoshida, un certain nombre d’erreurs dans la communication de Hello Games. Le géant nippon assurait toutefois être confiant quant à l’évolution de No Man’s Sky, qui devrait s’améliorer au fil des patchs, un peu à la manière de DriveClub en son temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here