Nokia: Stephen Elop va toucher le Jackpot

Nokia: Stephen Elop va toucher le Jackpot

Stephen Elop, PDG sortant de Nokia va recevoir un joli bonus de 20 millions d’euros lorsque la vente sera approuvée. Un parachute doré de haut niveau. Stephen Elop, touchera plus de 4 ans de salaires en passant chez Microsoft. Une transaction qui n’est pas au goût de tout le monde, des Finlandais entre autres.

Publié le 20 septembre 2013 - 16:37 par La rédaction

Stephen Elop a de quoi voir venir les jours qui arrivent. Il va percevoir plus de quatre fois sa rémunération annuelle de 2012, soit près de 20 millions d’euros. 14,6 millions d’euros seront versés sous forme d’actions Nokia, le reste, soit 4,2 millions d’euros seront composés d’une prime de motivation et d’une enveloppe qui correspond à 18 mois de salaire de base. Nokia assumera 30% de la somme et Microsoft 70% du total restant. Ce joli jackpot lui appartiendra à compter du 19 novembre 2013 une fois que les actionnaires auront voté la cession à Microsoft de la division « mobiles » de Nokia. On peut rappeler que le groupe Nokia a perdu 5 milliards d’euros sur les deux dernières années. En Finlande, les montants annoncés pour le transfert de Stephen Elop de Nokia vers Microsoft ont été mal perçus car ces sommes sont considérables, inhabituelles dans le pays et les citoyens finlandais trouvent que l’on est en train de vendre leur mine d’or.

Stephen Elop et Steve Ballmer

Stephen Elop et Steve Ballmer

Le Canadien d’origine va retourner travailler pour son ancien patron pour occuper la place de vice-président exécutif. Durant deux ans, de 2008 à 2010, Stephen Elop était le patron de la division affaires de Microsoft. Le transfert en cours laisse penser qu’il était prévu de longue date s’interrogent les spécialistes. En passant de Microsoft à Nokia, il avait déjà perçu la modique somme de 6,2 millions de dollars US.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • disqusi4u

    Très américain: même pas la décence de payer discrètement la taupe MS envoyée couler Nokia pour récupérer la boite sans trop débourser… Ils font ça au vu et au su de tous. Dans le fond, ils sont assez content de ce coup fumant: avoir réussi à éliminer le seul concurrent européen de taille mondiale dans le domaine de l’électronique.

    Et dire qu’ils n’ont même pas réussi leur coup: Nokia n’est plus que l’ombre de lui-même, exsangue. La responsabilité des actionnaires est totalement engagée: ce sont les européens, pourtant majoritaires, qui n’ont pas compris que les E_U sont toujours en guerre contre le reste du monde… et qui se sont fait plumer en beauté!