Numericable est assigné en justice par Free et Bouygues Télécom

Numericable est assigné en justice par Free et Bouygues Télécom

Quatre jours avant son entrée en Bourse sur NYSE Euronext, Numericable se fait traîner en justice par Free pour des propos dévalorisants que le câblo-opérateur aurait tenu à son égard au sein de son document de base déposé à l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Publié le 4 novembre 2013 - 15:45 par La rédaction

Selon des informations du Journal du Dimanche, reprises par Freenews, Numericable serait assigné en justice par le groupe Iliad et par Bouygues Telecom. Il est reproché à Numericable d’avoir inséré des informations dévalorisantes et erronées à l’égard de Free dans le document remis aux Autorités Financières des Marchés (AMF). Numericable est assigné devant le tribunal de Nanterre en date du 31 octobre 2013 alors que le groupe doit faire son entrée en Bourse au NYSE le 8 novembre prochain. Ces propos auraient été inscrits par Numericable dans la plaquette de présentation de l’IPO remis à l’AMF.

Free demande l’interdiction et la modification du document avant l’entrée en Bourse de Numericable

Plus précisément, les informations concernées porteraient sur un tableau délivrant des informations commerciales et il serait inscrit que la vitesse de débit maximale de Free proposée à ses clients est de 28 Mb/ seconde alors qu’elle atteint en réalité 1 Gb/ seconde pour les clients abonnés à la fibre optique. D’autres informations seraient également erronées au niveau de l’offre TV de Free au niveau de la qualité HD de son offre, mais aussi du réseau des boutiques de Free, du Blu-Ray et de la hotline. Numéricable se défend en indiquant que ce document est informationnel et qu’il n’est pas comparatif. Numericable estime que la demande de Free doit être rejetée par la justice de Nanterre. Une première audience se déroulera dès demain, mardi 5 novembre 2013.

Advertisements

Ailleurs sur le web