Objets connectés: Sigfox lève 15 millions d'euros pour développer les marchés Européens

Objets connectés: Sigfox lève 15 millions d’euros pour développer les marchés Européens

Sigfox est une société Toulousaine qui a développé en 2012 un réseau mobile permettant aux objets connectés d’être relayés entre eux, à distance via un vaste réseau. Pour développer son réseau et conquérir les marchés Européens, elle vient de lever 15 millions d’euros d’investissement ce vendredi 28 mars 2014 auprès de divers partenaires dont la Banque publique d’investissement (BPI).

Publié le 30 mars 2014 - 8:49 par François Giraud

Les objets connectés vont envahir la planète dans les années à venir. Actuellement, pour synchroniser l’Internet des objets avec son smartphone, on passe par des connexions Bluetooth ou Wi-Fi. Sigfox a déployé en 2012 un vaste réseau dédié aux objets connectés afin qu’ils puissent de connecter entre eux, à distance. La société située dans la région Toulousaine développe un réseau spécifique qui permet de connecter des millions d’objets connectés entre eux via un réseau cellulaire propre conçu pour l’Internet des objets et à la communication « Machine to Machine ». Sigfox est déjà présent en France, aux Pays-Bas, en Espagne et en Russie.

Un réseau longue distance spécialement dédié aux objets connectés

Le réseau Sigfox utilise des fréquences à longue portée ne nécessitant aucune autorisation d’utilisation, dans la bande des 868 MHz et les objets connectés seront équipés de modules radio permettant de recevoir ces fréquences longues distances. Il est ainsi possible de se connecter à un objet se trouvant loin de son « récepteur » pour le synchroniser. Le réseau Sigfox fonctionnera par abonnement mensuel et permettra d’obtenir une connectivité simple entre les objets à longue distance avec une faible consommation énergétique. Le groupe Toulousain vient de lever ce vendredi 28 mars 2014, 15 millions d’euros grâce aux investisseurs Elaia, Partech, Ixo Private Equity, Idinvest Partners, Intel Capital et la banque publique d’investissement. Ces 15 millions d’euros permettront de conquérir de nouveaux marchés en Europe plus rapidement.

Advertisements

Ailleurs sur le web