L’Arcep fait une mise au point à propos des résultats de ses études

Suite à son étude publiée sur la qualité des services des opérateurs télécoms Français, l’Arcep met en garde ces derniers sur l’utilisation qu’ils font des résultats de l’étude. Sans le nommer, l’Autorité de régulation vise Bouygues Telecom qui se vante d’être en première position au sein des résultats de l’observatoire du gendarme des télécoms.

Arcep Logo

Bouygues Telecom utilise les résultats de l’étude de l’Arcep à des fins commerciales

Bouygues Telecom et Free Mobile se livrent une guerre et s’attaquent à tour pour pratiques commerciales trompeuses. Ce dimanche, l’Arcep, le gendarme des Télécoms vient de publier un communiqué informant les opérateurs de télécommunications qu’il est interdit d’utiliser les résultats de ses études à des fins commerciales. Bouygues Telecom est clairement visé par l’Arcep, même si l’autorité n’a pas cité le nom de l’opérateur mobile. Bouygues Telecom se serait vanté de se retrouver en première position dans les résultats publiés par l’Arcep.

Bouygues Telecom se serait vanté de sa première place à propos de l’étude réalise par l’Arcep sur la qualité des réseaux fixes. Le régulateur demande aux opérateurs de ne pas se servir des résultats de ses études à des fins commerciales. dans cette affaire, c’est bien la communication de Bouygues Telecom qui est visée et sa volonté d’utiliser des résultats de l’observatoire de l’Arcep, alors que ces derniers ne sont même pas définitifs. L’Arcep précise dans son communiqué que « toute interprétation des données publiées dans ce premier rapport de synthèse doit être faite avec la plus grande prudence » et indique que « ces premiers résultats ne permettent pas, en particulier, de comparer globalement la qualité de service des fournisseurs d’accès à Internet ».  

L’Arcep précise bien que les résultats indiqués au sein de son étude s’appuient sur les déclarations des opérateurs et qu’elle n’a pas encore effectué de vérifications sur le terrain. L’Arcep a également précisé qu’elle allait mettre en place une seconde étude, plus fiable et claire sur la qualité des services fixes d’accès à Internet auprès des opérateurs Français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here