Orange va tester la 5G au sein du Territoire de Belfort

Orange va tester la 5G au sein du Territoire de Belfort

Dans le cadre du programme européen 5G-PPP, l’Arcep vient de donner son feu vert au groupe Orange pour réaliser des expérimentations sur le Territoire de Belfort afin de tester la 5G.

Publié le 5 octobre 2015 - 16:58 par François Giraud

L’Arcep autorise Orange à expérimenter la 5G sur le Territoire de Belfort

Pour permettre de préparer l’arrivée de la 5G à l’horizon 2020, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), vient d’autoriser le groupe Orange à mener des expérimentations pour réaliser des tests au sein du Territoire de Belfort, en France. Ces expérimentations s’inscrivent dans le cadre du programme européen 5G-PPP.

La technologie 5G sera présente en 2020, à quoi servira-t-elle ?

Télécharger un film en moins de 5 secondes sur son téléphone mobile sera possible à l’horizon 2020 grâce à la 5G. Les experts des télécommunications en sont convaincus. La technologie 5G sera une ère nouvelle dans le paysage des télécommunications. Elle devra intégrer de nombreux terminaux mobiles, tablettes, ordinateurs entre autres, on parle de plus de 50 milliards d’objets connectés en 2020. La Commission Européenne a validé le consortium 5G PPP afin de préparer au mieux l’arrivée de la 5G, qui fera suite à la 4G, et de prendre une longueur d’avance en élaborant les standards et brevets nécessaires à son développement. L’Europe compte se positionner en tant que leader sur le marché de la 5G. L’Union Européenne a créé un consortium nommé « 5G PPP » pour Partenariat Public-Privé qui a déjà séduit divers acteurs des télécoms.

Orange_logo

Publicité

Le consortium 5G PPP regroupe  Alcatel-Lucent, Intel, Thalès, Huawei, Orange, Ericsson ou encore Telecom Italia. NSN, ex Nokia Solutions and Networks préside ce consortium. 700 millions d’euros ont déjà été alloués en 2014 par la Commission Européenne à ce projet sur six ans, de 2014 à 2020. Le consortium 5G PPP regroupé sous la forme d’une association a publié un livret blanc sur ses projets de recherche concernant la technologie 5G.

Orange va pouvoir mener des tests pour étudier les diverses conditions d’utilisation de la 5G au sein de bandes à très hautes fréquences, comprises en 6 et 100 GHz qui ne sont pas encore utilisées par les réseaux mobiles existants. Ces nouvelles fréquences seront nécessaires pour pouvoir atteindre des vitesses de téléchargement très élevées. Sachant que les appareils connectés seront de plus en plus nombreux, le réseau 5G devra être capable de faire face à cette augmentation, en plus des débits qui seront de plus en plus élevés.

L’Arcep a autorisé Orange à mener des tests jusqu’à la fin de l’année 2016. Mais n’oublions pas que le réseau 4G n’est pas encore déployé sur tout le territoire national. Orange et Bouygues Telecom sont les deux opérateurs qui proposent la meilleure couverture en France avec respectivement 72 % et 71 % de la population française, mais 22 % et 23 % du territoire.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *