Pegatron, une usine de production d'iPhone digne d'une forteresse

Pegatron, une usine de production d’iPhone digne d’une forteresse

Tandis qu’Apple vient de publier des résultats en baisse, l’usine Pegatron vient d’ouvrir pour la première fois ses portes à la Presse. Bloomberg a pu visiter l’usine d’assemblage des iPhone située à Shanghai.

Publié le 27 avril 2016 - 17:01 par François Giraud

L’usine Pegatron a ouvert ses portes aux équipes de Bloomberg

Afin de montrer les conditions de travail du personnel de l’usine d’assemblage de certains composants des iPhone, Pegatron a ouvert ses portes à la presse et plus précisément aux équipes de Bloomberg. Les lignes de production d’iPhone de la société d’assemblage Pegatron, située à Shanghai ont pu être vues pour la première fois par une équipe de journalistes de Bloomberg.

pegatron-600

Publicité

Source : bloomberg.com

L’un des fournisseurs de la marque à la Pomme a ouvert ses portes aux journalistes de Bloomberg pour la première fois depuis que les lignes de production existent. Ainsi les journalistes ont pu découvrir le travail et les conditions dans lesquelles les employés assemblent les iPhone d’Apple. Selon Bloomberg, les conditions seraient largement moins drastiques que ce que les médias laissent penser. L’usine est cependant ultra-sécurisée, digne d’une forteresse imprenable.

De nombreux contrôles dont la reconnaissance faciale

Dès l’entrée, trois contrôles de sécurité sont effectués. Le premier consiste à présente sa carte d’identité, jusque-là, rien de bien anormal, mais ce n’est que le début. Les employés doivent ensuite se présenter devant un dispositif de reconnaissance faciale afin d’éviter à des personnes d’usurper l’identité de quelqu’un d’autre pour entrer et ils franchissent ensuite un portique de détection de métaux, pour éviter que des objets extérieurs et notamment des appareils photo ne soient introduits dans l’usine. Les dispositifs de sécurité mis en place ont pour principal objectif d’éviter toutes fuites d’informations et d’images sur les iPhone d’Apple mais également, pour éviter à des salariés n’ayant pas l’âge légal, de travailler à la place d’une autre personne, comme ce fut déjà le cas par le passé. Les employés qui se déplacent dans l’usine pointent avec leur badge magnétique et passent encore de nombreux tourniquets de sécurité.

pegatron-2

Source : bloomberg.com

Les conditions de travail chez Pegatron seraient plus détendues qu’ailleurs

Les équipes de journalistes de Bloomberg ont rapporté que les salariés gagnent entre 650 et 850 dollars par mois, heures supplémentaires comprises. Le nombre d’heures est limité à 60 par semaine selon la loi en vigueur au sein de l’Empire du Milieu avec un maximum de 80 heures supplémentaires par mois. Si un employé atteint cette limite ou pointe six jours de suite au lieu de cinq comme le veut la règle, une notification d’alerte est automatiquement envoyée à son supérieur hiérarchique et l’ouvrier ne pourra plus passer les portiques de sécurité sans l’action volontaire du responsable. Les pauses journalières sont de 50 minutes. Pegatron indique que ce dispositif limiterait les excès même si parfois, des situations exceptionnelles permettraient à des ingénieurs de travailler plus longtemps. Les salariés sont hébergés sur place, au sein de campus, pour la durée de leur contrat de travail. Les services de nettoyage et le Wi-Fi sont gratuits et Apple multiplie les audits pour vérifier que les règles soient respectées au sein de l’usine.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *