Pentax K-50 : le K-500 tropicalisé

Pentax K-50 : le K-500 tropicalisé

Le Pentax K-50 arrive dans la gamme de reflex numériques Pentax en même temps que le K-500, l’entrée de gamme, dont il reprend l’essentiel des caractéristiques techniques mais à la différence de son petit frère il bénéficie d’une construction tropicalisée.

Publié le 13 juin 2013 - 6:02 par La rédaction

On retrouve sur le Pentax K-50 la quasi-intégralité de la fiche technique du K-500 annoncé aujourd’hui et qui sera l’entrée de gamme reflex numérique pour les mois à venir de l’offre Pentax. Il reprend donc le capteur CMOS APS-C de 16 mégapixels qui officie depuis quelques années dans la gamme Pentax et que les ingénieurs Pentax/Ricoh maîtrisent à merveille. On apprécie généralement son rendu dans les hautes sensibilités, ici 51 200 ISO, ainsi que sa plage dynamique record qui dépasse souvent 13 EV. Il permet de filmer les vidéos en Full HD 1080p aux cadences de 24,25 et 30 images par seconde. Le K-50 peut atteindre 60 images par seconde en abaissant la définition et en filmant en 720p. L’autofocus est géré par le module SAFOX IXi+ doté de 11 collimateurs. Côté muscle, le Pentax K-50 revendique une cadence de prise de vue en rafale de 6 i/s et un obturateur nerveux qui peut atteindre 1/6000s. Le K-50, comme tous les reflex numériques Pentax, embarque un dispositif de stabilisation d’image par translation du capteur.

La grande différence entre le K-50 et le K-500 réside dans le fait que le premier bénéficie d’une finition entièrement tropicalisée. Ce sont 81 joints d’étanchéité que les ingénieurs Pentax ont rajoutés K-500 pour mettre au point le K-50. Ces joints toriques permettront au K-50 de ne pas craindre les projections d’eau, de neige, de poussière et de sable. Il sera donc vendu en kit avec différents objectifs de la gamme WR Pentax (Weather Resistant), les objectifs tropicalisés et dont la lentille frontale reçoit un traitement déperlant qui évite que les gouttes d’eau ne laissent de traces. Il sera donc commercialisé avec le 18-55 mm WR, avec le 188-135 WR, notre préféré pour la photo de voyage naturellement, ainsi qu’en double kit avec le 18-55 mm WR accompagné du 50-200 mm WR.

Atout non négligeable du Pentax K-50 : le confort de visée assuré par un pentaprisme qui offre une couverture de 100% de l’image cadrée, accompagné par l’écran LCD de 3″/920 000 points à angle de vision de 170°. Il est équipé d’une double molette pour accéder rapidement aux différents réglages et son alimentation peut se faire à la fois par la batterie lithium fournie avec le boîtier, mais aussi, pour se dépanner, via des piles au format AA.

Le Pentax K-50 est commercialisé 699 euros TTC. L’ajout des joints toriques est tarifé 200 euros par Pentax puisque son petit frère non tropicalisé et vendu 499 euros. On apprécie d’avoir le choix dans la gamme Pentax entre deux boîtiers qui fourniront exactement la même qualité d’image et richesse fonctionnelle, mais qui proposent deux niveaux de finition différents.

pentax k50

Tropicalisé, le K-50 sera vendu en kit avec des optiques WR, elles-même tropicalisées. Le photographe amateur de voyages optera certainement pour le 18-135mm WR très polyvalent.

pentax k-50

La visée à pentaprisme et couverture 100% est devenue la marque de fabrique des boitiers Pentax qui proiposent aujourd’hui tous cet atout non négligeable pour le plaisir de prise de vue.

Advertisements

Ailleurs sur le web