Zone Numerique

Perches à selfies : l’interdiction en France débute

La perche à selfie interdite progressivement en France

Très populaire depuis déjà quelques années, et érigé au rang de star depuis la fameuse photo d’Elen Degeneres aux Oscars 2014, le « selfie » est devenu un incontournable aujourd’hui, si bien que certains smartphones attachent une importance toute particulière à la caméra frontale, pour permettre aux utilisateurs de capturer les meilleurs selfies possible. Autre conséquence de ce succès du selfie, l’apparition progressive de « Selfie Sticks », des perches télescopiques (allant souvent de 20 à 110 cm), qui permettent de prendre un maximum de recul pour se prendre en photo devant un monument, ou au coeur d’un groupe d’amis.

Encore peu démocratisée il y a quelques mois à peine, la perche à selfie est désormais omniprésente (dans les lieux touristiques notamment…), et certains pays comme les Etats-Unis, l’Australie ou encore l’Allemagne l’ont déjà interdite dans les musées notamment, ou encore dans les stades de foot, à cause des dégâts collatéraux qu’elle peut engendrer. En effet, afin de prendre LE selfie ultime, certains utilisateurs maladroits ont parfois tendance à heurter une vitre, un tableau,  un miroir ou encore un autre visiteur en voulant prendre un maximum de recul.

En France, la perche à selfie démarre son activité de « persona non grata » dans les musées, à commencer par Versailles ou encore le Centre Pompidou. De nombreux autres musées et lieux publics devraient rapidement suivre la tendance. A noter toutefois que le selfie stick peut s’avérer parfois très utile, notamment au niveau des sports de glisse.