Periscope : l'application explose après le cas Serge Aurier

Periscope : l’application explose après le cas Serge Aurier

L’application Periscope a bénéficié d’un joli coup de pub en France, grâce à l’effet Aurier.

Publié le 18 mars 2016 - 9:57 par Stéphane Ficca

Periscope, l’effet Aurier

Pour les amateurs de high-tech, l’application Periscope est un programme pour iOS et Android, disponible depuis près d’un an maintenant, qui permet à quiconque de diffuser de la vidéo en direct, depuis les capteurs de son smartphone ou sa tablette. Une application rattachée à Twitter, que le réseau social a décidé récemment de mieux intégrer dans sa timeline, avec des vidéos à visionner directement depuis Twitter, sans avoir à être rebasculé sur l’application Periscope. Pour les autres, Periscope est cette étonnante application, popularisée récemment par Serge Aurier.

Periscope-Landscape

Publicité

En effet, il y a quelques jours, le joueur du PSG créait un mini-scandale après des propos injurieux tenus dans une vidéo, diffusée en live sur Internet… via Periscope. Si l’affaire a évidemment causer beaucoup de tort au joueur, l’application Periscope a en revanche bénéficié d’un coup de pub assez exceptionnel, et depuis quelques jours, l’application caracole en tête des téléchargements en France, si bien que même François Hollande a utilisé l’application lors de sa récente visite dans les locaux de Showroomprivé.

Bien sûr, pour Periscope, et son PDG Kayvon Beykpour, l’affaire Aurier a permis à l’application d’exploser en France. Ce dernier a toutefois tenu à rappeler que le succès de l’application était déjà au rendez-vous, et a notamment déclaré au journal Le Parisien : « Les médias pensent que l’application est devenue populaire du jour au lendemain après cet épisode mais Periscope était déjà dans le top 20 des téléchargements depuis le début de l’année. Cette affaire a apporté une attention médiatique qui a touché une autre population. Pour nous, c’est bien que de plus en plus de gens connaissent son existence et comment l’utiliser. Même si ça passe par des titres de journaux racoleurs. »


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *