PHEME, le détecteur de mensonges des réseaux sociaux

PHEME, le détecteur de mensonges des réseaux sociaux

Des chercheurs universitaires sont en train de développer un système permettant de détecter les rumeurs sur les réseaux sociaux, une sorte de détecteur de mensonges. Ce système pourrait être mis en place sur Twitter ou Facebook dans les 18 mois à venir selon le New York Times.

Publié le 20 février 2014 - 16:00 par François Giraud

Une équipe de chercheurs universitaires est en train de mettre au point un système qui ressemblerait à un détecteur de mensonges pour les réseaux sociaux. Ce projet très sérieux, pourrait, selon le New York Times, voir le jour dans les 18 mois à venir. En partant du principe que les réseaux sociaux peuvent répandre des rumeurs comme une traînée de poudre, l’équipe de chercheurs a imaginé un système capable d’authentifier en temps réel la véracité des propos postés sur les réseaux sociaux.

Le programme PHEME financé par l’Union Européenne

Le programme qui est mené par cette équipe de chercheurs provenant de cinq universités européennes, sous la direction de la faculté de Sheffield en Angleterre, dispose de financements européens. Le projet est mené durant trois ans et permettra de repérer les fausses rumeurs afin qu’elles ne prennent pas trop d’ampleur. L’objectif du projet « PHEME » est de vérifier en temps réel les informations pour permettre aux gouvernements, services de secours ou aux médias de répondre plus efficacement à des rumeurs infondées, dont les conséquences peuvent être désastreuses. Ce système pourra vérifier quatre types d’informations: les spéculations, les fausses informations, les controverses et la désinformation. Le degré de véracité d’une information recherchée par un utilisateur pourra ainsi apparaître sur son écran afin qu’il sache à quoi s’en tenir. Pour parvenir à dénouer le faux du vrai, les chercheurs croiseront trois éléments: l’information, un système de vérification basé sur des sources fiables et la diffusion de l’information.

Advertisements

Ailleurs sur le web