Photo Magic : la reconnaissance faciale pour Facebook Messenger, hors Union Européenne

Photo Magic : la reconnaissance faciale pour Facebook Messenger, hors Union Européenne

Facebook propose de partager des photos avec des amis reconnus sur des clichés grâce à la reconnaissance faciale au sein de Messenger. La nouvelle fonction est baptisée Photo Magic.

Publié le 10 novembre 2015 - 14:54 par François Giraud

Facebook teste une fonctionnalité de reconnaissance faciale pour Messenger, en Australie

Facebook teste actuellement une nouvelle fonctionnalité pour Messenger qui est baptisée « Photo Magic« . Cette nouveauté permettra de partager des photos avec vos contacts grâce à la reconnaissance faciale. Pour le moment, Photo Magic ne devrait pas arriver en Europe. Depuis 2012, Facebook a cessé tout procédé de reconnaissance faciale au sein de l’UE pour respecter la législation en vigueur notamment sur la protection des données personnelles.

Le réseau social de Mark Zuckerberg va proposer à ses utilisateurs de partager diverses photos avec leurs contacts grâce à la reconnaissance faciale. Si vos amis sont identifiés sur une photo grâce à ce procédé, il sera possible d’échanger des photos. Mais pour pouvoir proposer cette nouvelle fonctionnalité, Facebook utilise son algorithme de reconnaissance faciale qui analysera les visages des personnes présentes au sein de vos photos, enregistrées sur votre smartphone. Une pratique qui touche aux données privées des utilisateurs et qui n’est pas autorisée en Europe, c’est la raison pour laquelle cette fonction ne devrait pas arriver en France.

macgpic-1447107438-76688131855653-sc-op

Publicité

Tout comme son application Moments qui n’a pas été proposée en Europe, Photo Magic ne devrait pas arriver au sein de l’UE. En 2012, le réseau social de Mark Zuckerberg avait dû ôter une fonctionnalité qui permettait d’identifier des personnes sur des clichés. Photo Magic demande aux utilisateurs leur autorisation avant d’envoyer des clichés et il est possible de refuser les notifications ou de désactiver la recherche de visages. Actuellement, la fonction est en phase de test auprès des utilisateurs Australiens qui disposent d’un terminal sous Android. Cette nouvelle fonctionnalité devrait être déployée rapidement à l’ensemble du globe ainsi que pour les terminaux sous iOS.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *