Piratage de Sony Pictures : le studio hollywoodien menace Twitter de poursuites

Piratage de Sony Pictures : le studio hollywoodien menace Twitter de poursuites

Les studios hollywoodiens Sony Pictures menacent de poursuivre Twitter en justice s’il ne bloque pas les messages reproduisant les documents dérobés par le GOP.

Publié le 24 décembre 2014 - 16:39 par François Giraud

Limiter la diffusion de documents confidentiels

Sony Pictures menace le site de microblogging Twitter de poursuites judiciaires s’il ne bloque pas les comptes qui diffusent des informations confidentielles qui ont été volées par le groupe de hackers GOP dernièrement. Les « Guardians of Peace » ont en effet dérobé 11 To de données confidentielles apparentant aux studios hollywoodiens et certaines informations se sont retrouvées publiées sur la toile. Sony Pictures a tout d’abord demandé aux agences de Presse de détruire les documents présents sur Internet et menace désormais l’oiseau bleu de poursuites judiciaires s’il ne bloque pas les comptes des utilisateurs qui diffusent des informations confidentielles.

Twitter est mis en demeure de stopper la diffusion de données

Sony Pictures demande le blocage sans délai à Twitter de divers comptes dont le compte @BikiniRobotArmy qui a été créé lors du piratage des données dont le studio a fait l’objet le 24 novembre dernier. Ce compte, appartenant au chanteur Val Broeksmit diffusait des informations depuis le mois de décembre, notamment le contenu d’emails d’employés de Sony Pictures. Twitter pourrait décider de la fermeture de certains comptes mais la diffusion de liens vers des sources extérieures n’est pas pas contraires aux CGU de Twitter.

Twitter

Publicité

L’avocat de Sony Pictures adresse un courrier à la direction juridique de Twitter

Sony Pictures Entertainment menace Twitter de représailles s’il ne bloque pas les comptes qui diffusent des informations confidentielles volées par le GOP. Sony Pictures condamne la reproduction de données confidentielles et demande à Twitter d’éviter toute propagation d’informations. Un courrier émanant de l’avocat de Sony Pictures, David Boies a été adressé à la direction juridique de Twitter précise que le studio de ne tolérera pas la reproduction et la dissémination des documents dérobés lors de l’attaque informatique du 24 novembre dernier.

« Nous vous demandons de suspendre ce compte dans les plus brefs délais », précise le courrier envoyé à la direction juridique de Twitter, sans quoi Sony Pictures Entertainment « tiendra Twitter responsable » des dégâts entraînés par la reproduction d’emails ou autres documents de travail volés à Sony (scripts, documents financiers, contrats, données personnelles d’employés ) et demandera des « dommages et intérêts ». Twitter n’a pas encore réagi à cette requête des studios hollywoodiens.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *