Play Store : une plainte contre Google pour abus de position dominante

Play Store : une plainte contre Google pour abus de position dominante

C’est une petite société portugaise, Aptoide, qui attaque aujourd’hui Google pour abus de position dominante sur Android.

Publié le 18 juin 2014 - 9:56 par Stéphane Ficca

Google Play Store attaqué par Aptoide

Le petit éditeur portugais Aptoide vient de déposer plainte contre Google auprès de la Commission Européenne, pour abus de position dominante. En effet, la société estime que Google profite de sa suprématie pour privilégier les applications maison au sein de sa boutique Play Store sur Android. « Nous avons du mal à évoluer, voire même à survivre, face aux différents obstacles que Google met systématiquement en place pour empêcher les utilisateurs d’installer des places de marché tierces sur les plateformes Android, et pour bloquer la concurrence dans Google Play » a déclaré le PDG d’Aptoide.

google-fixes-broken-motorola-market-links-with-play-store-update_laenk_0

En effet, la société reproche notamment à Google de rendre compliquée l’installation d’une place de marché tierce, puisque la mise en place d’Aptoide sur un smartphone Android peut nécessiter entre 10 et 15 étapes, ce qui diminue évidemment les taux de réussite. Autre souci pour Aptoide, le fait d’être qualifié de « source inconnue« , qui réduirait là encore la confiance des utilisateurs. Pire encore, Google bloquerait certains sites web à travers le navigateur maison Chrome.

Youtube, Maps et les applications maison favorisées ?

Aptoide reproche également à Google de favoriser sa propre place de marché en reliant cette dernière à Youtube ou encore Maps, deux applications très populaires. Les fabricants souhaitant préinstaller ces logiciels seraient ainsi obligés de souscrire à une suite d’applications Google, avec un contrat qui imposerait également de placer ces applications en bonne position sur l’interface du smartphone.

Google promet de son côté de coopérer avec la Commission européenne, tout en rappelant que la firme a récemment durci les règles de publication sur son Play Store, pour éviter les débordements et autres applications frauduleuses.

Advertisements

Ailleurs sur le web