Une arrivée difficile pour PUBG sur Xbox One

Vous ne le connaissez peut-être pas, mais PlayerUnknown’s Battlegrounds (ou PUBG pour les intimes) constitue clairement l’un des jeux évènements de cette année 2017. Disponible depuis quelques mois sur PC, le jeu a connu des pics d’audience assez extraordinaires sur Twitch, sans compter les nombreuses chaînes Youtube dédiés au jeu. Depuis quelques jours, le phénomène PUBG est également disponible sur Xbox One.

Rappelons que PlayerUnknown’s Battlegrounds est un jeu online, dans lequel le joueur incarne un personnage parachuté sur une île, avec une centaine d’autres joueurs, le but étant de devenir l’ultime survivant. Pour cela, il faudra fouiller les lieux pour mettre au plus vite la main sur des armes à feu, des armes de poings ou encore des éléments de protection. Au joueur de décider s’il souhaite se promener sur la map, ou bien se cacher autant que possible, et voir le nombre de survivants baisser petit à petit. Le système de jeu impose toutefois aux joueurs de se déplacer un minimum, puisque l’aire de jeu se réduit progressivement.

En proposant PUBG sur Xbox One, Microsoft réussit donc un joli coup de communication, s’assurant d’une exclusivité (temporaire ?) par rapport à la PS4 de Sony. Toutefois, et c’est très rare, le jeu est proposé en Game Preview Access, soit une version encore en cours de développement. A cet effet, PlayerUnknown’s Battlegrounds sur Xbox One est nettement en deçà de son homologue PC, sur le fond comme sur la forme.

En effet, d’un strict point de vue technique, PUBG est encore très limité sur Xbox One (y compris sur le modèle X) avec un framerate très faible, mais surtout des textures qui peinent à s’afficher, des lags réseau omniprésents ou encore un jeu d’ombre et de lumière très approximatif… A cela s’ajoute un contenu très (très) chiche qui promet d’être étoffé au fil des semaines/mois. Heureusement, le principe (inspiré de Battle Royale) est plutôt addictif, et permet de vivre quelques belles séquences de jeu. A l’heure actuelle, il s’agit toutefois davantage d’une grosse bêta, très faible techniquement parlant, plutôt que d’un vrai jeu à proprement parler, et ceux qui souhaitent profiter d’une expérience (à peu près) finalisée devront certainement patienter encore quelques semaines.

A noter que depuis aujourd’hui, Microsoft propose aux acheteurs d’une Xbox One X de recevoir gratuitement ce PlayerUnknown’s Battlegrounds. Un jeu proposé à une trentaine d’euros en boutiques, et qui reste en Game Preview Access rappelons le, et qui impose une connexion internet évidemment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here