Playstation Network est toujours inaccessible

Le collectif de pirates Lizard Squad avait annoncé une série d’attaques informatiques pendant les fêtes de fin d’année et vient de mettre à exécution sa menace selon diverses sources en lançant une attaque DDoS sur les serveurs Xbox Live et Playstation Network. Le groupe Lizard Squad a annoncé sur Twitter qu’il préparait une attaque contre les services de jeux de diverses entreprises pour Noël. Xbox Live a pu retrouver dernièrement un fonctionnement normal mais Playstation Network est toujours inaccessible. L’attaque a été revendiquée par un utilisateur de Twitter, avec pour pseudo Lizard Squad. Il indique être l’auteur de cette attaque DDoS.

Les serveurs de Sony et Microsoft paralysés pour Noël

Le groupe Lizard Squad aurait choisi les fêtes de Noël pour lancer une attaque DDoS sur les réseaux box Live et Playstation Network (PSN). Les services sont restés inaccessibles ce jeudi 25 décembre et le groupe avait revendiqué son attaque pour le réveillon de Noël sur Twitter ce mercredi 24 décembre 2014. Les joueurs qui ont reçu une console du Père Noël ont dû être déçu lorsqu’ils ont voulu connecter leur console sur les réseaux Xbox Live et PSN, ces derniers étant indisponibles.

xbox-live-psn

Les joueurs qui ont souhaité se connecter aux réseaux Xbox Live ont dû attendre la nuit de jeudi à vendredi, car les réseaux de Sony et de Microsoft sont restés inaccessibles depuis le 24 décembre 2014. Pour ce qui concerne les serveurs de Sony, ils sont encore inaccessibles. Il leur a donc été impossible de jouer en ligne à Call Of Duty, Destiny ou encore GTA Online. L’attaque DDoS lancée par le groupe Lizard Squad est une attaque par déni de service et consiste à saturer les réseaux des serveurs ciblés en créant un nombre très important de connexions, faisant saturer les services, qui deviennent alors inaccessibles. Le PlayStation Network a déjà été victime de nombreuses attaques. La plus grave remonte à avril 2011 lorsque des données personnelles concernant environ 100 millions d’utilisateurs avaient été volées, contraignant Sony à désactiver son réseau pendant plus de trois semaines indique l’AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here