Le Pokémon GO Fest vire au fiasco pour Niantic

Le 21 juillet, Niantic organisait à Chicago un grand rassemblement baptisé Pokémon GO Fest, censé réunir des milliers de dresseurs pour capturer, dans la joie et la bonne humeur, de nombreux Pokémon. L’occasion bien sûr pour Niantic de lancer quelques nouveautés de taille, avec notamment l’arrivée des Pokémon Légendaires. Toutefois, cet évènement s’est rapidement transformé en désastre, la faute à des soucis de connexion d’une part, mais aussi à des serveurs qui n’ont pas tenu le choc, si bien que beaucoup de joueurs n’ont pas été en mesure de capturer le moindre Pokémon…

Pokemon Go Fest

Une situation qui énerve évidemment plus d’un dresseur, et rapidement la foule décide de chanteur en choeur « We Can’t Play« , soit « Nous ne pouvons pas jouer« . Pire encore, le CEO de Niantic, John Hanke, monté sur scène pour accueillir tout ce beau monde, n’a pas échappé à un accueil plus que glacial, entre les huées et les sifflets d’environ 20 000 joueurs mécontents.

Aujourd’hui, on apprend qu’une trentaine des participants ont décidé de ne pas en rester là, et de lancer une action collective en justice contre Niantic. Ces derniers mettent évidemment en avant le manque de préparation de la part de Niantic, qui n’a pas su anticiper cet afflux massif de joueurs. L’éditeur avait toutefois rapidement décidé de rembourser les billets d’entrée et d’offrir 100 dollars de crédit aux joueurs (à utiliser dans le jeu), mais cela n’est pas suffisant selon les plaignants.

Pokemon Go Legendaire

En effet, certains dresseurs avaient effectué plusieurs centaines de kilomètres pour se rendre sur le lieu de l’évènement. Pas certain donc que le fait de rembourser le ticket d’entrée, d’offrir un peu de monnaie virtuelle et un Pokémon légendaire parvienne à calmer les ardeurs. Reste à savoir maintenant si cette plainte aboutira ou non, et si Niantic se montrera plus prévoyant à l’avenir. Rappelons que Pokémon GO avait déjà souffert d’un énorme souci de serveur à sa sortie l’été dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here