Pokémon GO n’ira pas en Chine

Disponible depuis l’été dernier à la fois sur Android et iOS, le jeu Pokémon GO a incontestablement constitué l’application phare de 2016, avec plusieurs centaines de millions de téléchargements, mais surtout des scènes assez surréalistes observées aux quatre coins de la planète. En effet, le jeu étant basé sur le capteur GPS du smartphone et le facteur temporel, l’apparition de certains Pokémon à certains endroits a donné lieu à des rassemblements « spontanés » de plusieurs centaines de dresseurs. En France, le Parc de la Tête d’Or à Lyon ou même certains jardins de Paris ont été littéralement pris d’assaut cet été.

Pokemon-Go-Logo

Depuis, la fièvre Pokémon Go est évidemment retombée, mais son géniteur, Niantic, continue de proposer des mises à jour régulières du jeu, afin de maintenir en haleine les dresseurs les plus courageux, ceux qui vont braver le froid et le mauvais temps pour tenter de mettre la main sur l’un des nouveaux Pokémon intégrés tout récemment au jeu. Depuis sa sortie, Pokémon Go a créé un buzz sans précédent, à cause des fameux rassemblements de joueurs donc, mais aussi des nombreux accidents causés parfois par des piétons maladroits, parfois par des conducteurs davantage occupés à capturer un énième Roucool qu’à conduire. En France, la Gendarmerie Nationale avait notamment lancé une mise en garde aux joueurs.

Pokemon-Go-GN

En Chine, le phénomène Pokémon Go a été étudié très scrupuleusement, et les autorités ont déclaré que le jeu constitue « une menace pour la sécurité des données géographiques du pays et une menace pour les transports ou la sûreté personnelle des usagers. » Outre les possibles accidents, la Chine pointe également du doigt le fait que les données GPS des utilisateurs peuvent être conservées sur des serveurs, sans compter que le jeu repose sur Google Maps, bloqué en Chine. De ce fait, Pokémon Go a été purement et simplement interdit en Chine, pour des raisons de sécurité. Rappelons que le jeu de Niantic est également interdit dans deux autres pays, à savoir l’Iran et l’Arabie Saoudite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here