Pokémon GO, un second round en septembre ?

Disponible depuis quelques semaines maintenant, Pokémon Go est un véritable phénomène, qui mobilise quelques millions de joueurs à travers le monde, avides de mettre la main sur les nombreux Pokémon à aller dénicher dans la nature. En effet, Pokémon Go mélange géolocalisation et réalité augmentée, si bien que les joueurs sont obligés de marcher pour aller capturer leurs Pokémon favoris.

Pokemon-Go-iOS

Dès son lancement, Pokémon Go a connu un succès pour le moins fulgurant, avec des dizaines de millions de téléchargements en seulement quelques jours. Selon certains analystes, pas moins de 45 millions de joueurs actifs, qui se connectent à l’application chaque jour, auraient été recensés aux alentours du 20 juillet. Un pic assez exceptionnel, mais dont la courbe a depuis baissé de manière assez progressive, jusqu’à atteindre à la mi-août environ 30 millions d’utilisateurs quotidiens. Selon Google, la sortie de Pokémon Go a également fait tripler le nombre de recherches liées à la réalité augmentée, même si la réalité virtuelle reste encore loin devant selon Google Trends.

Pokemon-Go-Plus

Evidemment, même si l’érosion est bien là, on peut pas réellement parler de « déclin », puisque l’application mobilise encore plusieurs dizaines de millions de joueurs dans le monde, et certains s’attendent même à un regain de forme dans les prochaines semaines, avec la fin des vacances d’une part, mais aussi l’arrivée de diverses nouveautés au sein même de Pokémon Go, sans oublier la disponibilité du bracelet Pokémon Go Plus. Des évènements communautaires sont également attendus, mais aussi des partenariats avec diverses enseignes, sans oublier la disponibilité de nouveaux Pokémon, et notamment les Pokémon Légendaires, qui pourraient relancer les affaires. Rappelons que Pokémon Go aurait rapporté pas moins de 200 millions de dollars à The Pokémon Company en quelques semaines d’exploitation, grâce aux fameux achats in-app.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here