Polaris, l'algorithme du MIT qui réduit le temps de chargement des pages Web de 34%

Polaris, l’algorithme du MIT qui réduit le temps de chargement des pages Web de 34%

Pour diminuer le temps de chargement des pages Web, le MIT a développé l’algorithme Polaris, qui va réduire ce temps de 34%.

Publié le 11 mars 2016 - 12:01 par François Giraud

Le MIT développe une IA capable de réduire le temps de chargement des pages Web

De nombreuses sociétés qui disposent d’un site Internet souhaitent que le temps de chargement des pages Web soit réduit à son maximum. C’est notamment le cas pour les réseaux sociaux. Pour faire diminuer ce temps de chargement, une équipe de chercheurs du célèbre MIT a développé une intelligence artificielle qui prend la forme d’un algorithme, baptisé Polaris, qui va réduire ce temps de 34%.

Des chercheurs du MIT ont développé un algorithme capable d’optimiser le temps de chargement de l’ensemble des éléments d’une page Web. Parmi ces éléments, on retrouvera des scripts JavaScript, des vidéos, des images ou encore des fichiers CSS . Il sera donc possible de réduire ce temps de 34% en moyenne. Le projet développé par le MIT et baptisé Polaris a été développé au sein du CSAIL, le laboratoire d’intelligence artificielle et de science informatique du Massachusetts Institute of Technology.

Massachusetts-Institute-of-Technology

Publicité

Lors du chargement d’une page Web, chaque élément présent sur la page correspond à une requête bien précise. Les sites qui disposent de nombreux éléments sont donc composés de nombreuses requêtes, qui diminuent le temps de chargement de l’ensemble de la page. L’intelligence artificielle Polaris développée par les chercheurs du MIT prend en compte ces nombreuses requêtes et les optimise au mieux. Il définit un ordre croissant pour un meilleur chargement en évitant de faire augmenter le nombre d’aller-retour entre le client et le serveur, en mettant en place un plan d’action, permettant de planifier les actions qui seront demandées. Un peu comme si on donnait à l’avance les villes que l’on souhaite visiter durant nos vacances afin de disposer d’un plan de route optimale, explique James Mickens, créateur de l’algorithme Polaris.

polaris-research-csail-mit_0

Graphique de dépendances au sein d’une page Web construit par Polaris

Le Docteur Ravi Netravali a écrit un document sur Polaris et explique qu’un navigateur peut prendre jusqu’à 100 millisecondes à chaque fois qu’il prend le chemin d’un nœud de réseau mobile pour aller récupérer des données, ce qui peut nécessiter de faire plusieurs allers et retours entre le client et le serveur avant de pouvoir disposer de l’ensemble de la page Web. Cela peut causer de grosses lenteurs dans les réponses. L’algorithme Polaris réduit ces allers et retours dans le réseau et accélère le temps de chargement de la page Web au maximum.

Pour arriver à vérifier la pertinence de leurs recherches, les experts du MIT ont testé Polaris sur 200 sites, dont les plus populaires au monde. Les tests ont également été réalisés sous différentes configurations réseau. Polaris va chercher automatiquement les interactions entre les éléments d’une page Web et la page elle-même, ce qui permet de gagner du temps. Il crée ensuite un plan d’action pour charger la page demandée. Polaris met automatiquement au point une carte complexe de toutes les ressources d’une page Web ce qui permet de la charger plus rapidement, avec un temps réduit de 34% par rapport à la normale.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *